Comme prévu, HMD a dévoilé le Nokia 7 en Chine.

HMD continue d’étoffer sa gamme de smartphones avec le Nokia 7, un nouvel élément à placer logiquement entre le Nokia 6 et le Nokia 8. Il se distingue au premier abord par son design, assez différent du reste de la gamme, qui utilise un châssis en aluminium série 7000 et une surface en verre à l’arrière. Les deux faces sont protégées par du Gorilla Glass.

Le milieu de gamme au prix du haut de gamme

La fiche technique

Ce nouveau smartphone est annoncé en Chine, il doit donc se confronter à une concurrence féroce que l’on connait moins en Europe où le marché est plus mature.

Voici la fiche technique du Nokia 7 :

  • Écran 5,2 pouces LCD IPS 1920 x 1080 pixels
  • SoC Qualcomm Snapdragon 630
  • 4 ou 6 Go de RAM LPPDDR4
  • 64 Go de stockage eMMC 5.1
  • appareil photo 16 mégapixels, 1,12µm, f/1,8 et optique ZEISS
  • enregistrement audio : OZO Audio
  • caméra frontale 5 mégapixels, 1,4µm et f/2
  • USB Type-C OTG, port jack 3,5 mm et lecteur de carte SD
  • Lecteur d’empreinte à l’arrière
  • Bluetooth 5.0
  • Wi-Fi 802.11 b/g/n
  • Batterie de 3000 mAh
  • 141,2 x 71,45 x 7,92 mm
  • Android 7.1.1 Nougat

Il répond parfaitement au cahier des charges d’un smartphone milieu de gamme de 2017 en proposant des options intéressantes comme le port USB Type-C, le Bluetooth 5.0 ou le lecteur d’empreinte, mais avec un SoC assez léger, sans être ridicule, et un écran qui ne brille pas sur le papier.

Un prix trop élevé en Chine

Le problème, c’est que le Nokia 7 est annoncé exclusivement pour la Chine pour le moment, où il sera commercialisé à partir du 24 octobre pour 2499 yuans, soit 319 euros HT. C’est le même prix que le Xiaomi Mi 6, qui ne propose pas la même version d’Android, mais qui est bien mieux équipé (Snapdragon 835, double capteur photo, Wi-Fi ac, etc.).

Ne pensez pas l’importer en France, ce serait un mauvais plan financièrement et le téléphone n’est pas compatible avec la 4G française (le 700 MHz, le 800 MHz, et le 2600 MHz ne sont pas pris en charge).

Une sortie en Europe plus intéressante ?

Pour le moment ce téléphone n’est pas prévu pour sortir en dehors de l’Asie. Avec un prix agressif, il aurait pourtant toutes ses chances en Europe, face par exemple au Galaxy A5 (2017) de Samsung positionné à 429 euros lors de sa sortie.