Cela fait près d’un an que la marque Nokia est revenue sur le marché du smartphone, avec le travail du fabricant HMD Global. Et les résultats sont satisfaisants !

L’année 2017 a vu l’une des marques historiques de la téléphonie mobile revenir sur le marché avec une gamme de smartphones sous Android : Nokia. Après avoir eu des difficultés il y a plusieurs années en proposant des appareils sous Windows Phone, la marque avait revendu sa division mobile à Microsoft avant de proposer sa marque sous licence à une start-up finlandaise, HMD Global.

Ce dernier a développé avec Foxconn une large gamme d’appareils sous Android (Nokia 2, Nokia 3, Nokia 5, Nokia 6 et Nokia 8 en France), avec une interface s’éloignant le moins possible de celle de Google, afin de promettre un suivi des mises à jour sérieux et rapide.

Un bilan très positif pour sa première année

Neil Shah, analyste pour l’institut Counterpoint, a pu analyser les chiffres de ventes de Nokia en 2017, et les résultats sont très positifs pour le Finlandais. Au quatrième trimestre de l’année 2017, la période des fêtes de fin d’année, Nokia est parvenu à obtenir 1 % de part de marché pour les smartphones et 15% de parts de marché pour les features phone, soit 5 % de parts de marché au global pour la téléphonie mobile.

1 %, cela semble faible, mais ça permet à Nokia de se placer en 11e position du marché et de dépasser plusieurs grandes marques du marché comme : HTC, Sony, Lenovo, Alcatel, OnePlus, Google, Asus ou Meizu. Gardons toutefois à l’esprit que Nokia vend des smartphones à des tarifs bien plus agressifs que d’autres marques comme OnePlus ou Google qui visent uniquement le haut de gamme.

Nokia devra confirmer ces performances en 2018 en dévoilant de nouveaux produits sans abandonner les appareils de 2017. La marque a promis de nous surprendre au Mobile World Congress.