Nvidia vient d’annoncer ses résultats pour le second trimestre fiscal 2016. Si le chiffre d’affaires est en hausse, on ne peut pas en dire autant des bénéfices qui sont en baisse. La division GPU se porte bien, mais les Tegra ont un peu plus de mal à percer sur un marché mobile qui les boude.

Nvidia HQ

Pour le second trimestre fiscal 2016 qui s’est terminé le 31 juillet dernier, les résultats de Nvidia sont assez hétérogènes. En effet, le chiffre d’affaires est en hausse de 5 % par rapport à la même période de l’année dernière, et stable par rapport au trimestre précédent. En revanche, les bénéfices ont fondu, passant de 128 millions de dollars l’année dernière à 26 millions de dollars sur ce trimestre. Les raisons sont multiples et proviennent, notamment, de la restructuration qui fait suite à la revente de la branche modem Icera au mois de mai dernier qui aurait coûté 90 millions de dollars. De plus, Nvidia a été obligé de provisionner 15 millions de dollars pour assurer le rappel des Shield Tablet touchées par un défaut pouvant faire surchauffer la batterie et conduire à un incendie.

Capture d’écran 2015-08-07 à 12.16.40

La branche GPU pour les cartes graphiques se porte très bien avec un chiffre d’affaires en hausse de 9 % par rapport au même trimestre l’année dernière et même une hausse de 2 % par rapport au trimestre précédent. En revanche, la branche Tegra tire la langue, avec une baisse de son chiffre d’affaires de 19 % sur un an et 12 % par rapport au trimestre précédent. La principale raison est l’abandon par les OEM des SoC Tegra dans les tablettes ou smartphones. Seul Nvidia intègre encore ses propres SoC dans les nouveaux produits, à l’image de la Shield Android TV. D’ailleurs, Nvidia a confirmé sa sortie du marché des smartphones en juin dernier. Toutefois, le géant vert espère bien que l’industrie automobile continuera d’utiliser ses puces Tegra puisque l’entreprise a précisé que les revenus issues de l’industrie automobile étaient en hausse par rapport à l’année dernière. On imagine que les démonstrations des plateformes Drive CX et PX lors du CES ont su séduire.