Nvidia vient d’annoncer la fin de la bataille juridique qu’elle entretenait avec Samsung. Les deux géants mettent ainsi terme à un bras de fer qui avait débuté en septembre 2014 par l’attaque de Nvidia contre Qualcomm et Samsung pour violation de brevet.

NVIDIA-crop-circle

Nvidia et Samsung viennent d’enterrer la hache de guerre. Dans un court communiqué de presse mis en ligne sur le site de Nvidia, on peut lire que les deux entreprises viennent de signer un accord mettant fin à toutes les batailles juridiques qui avaient lieu entre le géant coréen et le spécialiste américain des GPU. On apprend également que Nvidia et Samsung ont mis en place un petit système d’échange de licences pour pouvoir utiliser certains brevets litigieux. En revanche, il n’y a pas de système de licence global et on imagine donc que le nombre de brevets compris dans l’accord est restreint. De même, Nvidia précise qu’il n’y a pas eu d’échange d’argent dans l’opération.

 

L’historique de la guerre

Pour rappel, Nvidia et Samsung étaient plongés dans une bataille juridique depuis septembre 2014, date à laquelle Nvidia avait attaqué en justice Samsung et Qualcomm pour des violations de brevet. Quelques semaines plus tard, c’était au tour de Samsung de passer à l’attaque, encore une fois pour des affaires de brevets supposés violés par Nvidia, mais également pour publicité mensongère. Le géant coréen reprochait à Nvidia d’avoir sous-estimé les scores de l’Exyos 5433 face au Tegra K1.

 

Le blocage des smartphones

La bataille avait rapidement dégénéré puisque Nvidia avait carrément demandé à la justice américaine de bloquer les livraisons d’un grand nombre de smartphones Samsung sur le sol des États-Unis. Une requête qui s’était révélée infructueuse puisque l’organisme en charge des importations avait refusé d’appliquer cette interdiction.

 

Moins de brevets, plus d’innovations ?

La guerre des brevets entre Nvidia et Samsung qui faisait perdre beaucoup de temps aux avocats des deux entreprises vient donc de prendre fin grâce à cet accord, ce qui devrait laisser un peu plus de temps aux deux entreprises pour se focaliser sur les produits et services à destination de leurs clients. Rappelons toutefois que la bataille entre Nvidia et Qualcomm ne semble pas terminée puisque le géant vert n’a pas abordé cet aspect de l’affaire dans son communiqué de presse. D’ailleurs, la situation s’est envenimée plus récemment puisque Nvidia reproche à Qualcomm d’avoir été la principale cause de la fermeture de la division modem Icera.