Nvidia vient de dévoiler la mise à jour 3.2 pour la box Shield Android TV. Cette mise à jour apporte de nombreuses nouveautés et notamment l’intégration du serveur (ainsi que le client) multimédia Plex en natif mais aussi la 4K HDR que ce soit pour les vidéos, les films et les jeux. De quoi faire de la Shield Android TV la box multimédia la plus intéressante du marché.

Android Shield TV Media Server

La Shield Android TV (sous Android 6.0 Marshmallow depuis le début de l’année) va-t-elle enfin pouvoir remplacer les solutions de HTPC qui passent par des ordinateurs dédiés ou par des NAS ultra-coûteux ? C’est possible, et en tout cas Nvidia vient de faire un pas supplémentaire sur cette route avec la mise à jour 3.2 qui est en cours de déploiement sur la Shield Android TV. Cette mise à jour apportera son lot de corrections de bugs et d’optimisations, mais surtout de nouvelles fonctionnalités qui vont ravir les amateurs de box multimédia.

 

HDR sur la Shield Android TV

La première nouveauté, c’est le support des vidéos HDR sur Netflix (en plus de la 4K) mais aussi des jeux vidéo en HDR, en passant par la fonctionnalité Gamestream permettant de streamer un jeu sur la Shield depuis son PC. Le HDR pour Gamestream devrait arriver durant l’été. La Shield Android TV supporte désormais la recherche vocale au sein de Netflix, ce qui évitera les recherches longues et fastidieuses à la télécommande. Autre nouveauté appréciable : le support de la norme audio Dolby Atmos en pass-through, ce qui nécessitera d’avoir un amplificateur compatible. On note également l’arrivée de la fonctionnalité CEC permettant d’éteindre la télévision en même temps que la Shield.

Android Shield TV HDR

La Shield devient un véritable mediacenter

L’autre grande nouveauté, c’est l’arrivée du serveur multimédia Plex sur la Shield TV. Jusqu’à présent, on trouvait uniquement le client, qui permettait alors de lire des vidéos stockées sur un serveur distant (ordinateur, NAS, etc). Cette fois-ci, c’est la Shield qui jouera le rôle de serveur, et qui pourra aller chercher les fichiers à lire aussi bien sur son disque interne, sur un disque externe mais aussi sur un NAS ou un ordinateur distant. Il sera également possible d’envoyer un film depuis son PC vers la Shield avec un transfert par le réseau.

Plex Media Server Android Shield TV

Le fait que la Shield Android TV devienne un serveur multimédia est une excellente nouvelle à plusieurs titres. Tout d’abord, cela évite de devoir passer par un PC qui chauffe, consomme et fait du bruit. La Shield est capable de décoder des flux 4K en H.265, et de transcoder les fichiers en 1080p pour les envoyer vers d’autres appareils (ordinateur, tablette, voire même un smartphone en 3G ou 4G), avec une consommation comprise dans une fourchette de 10 à 20W si l’on en croit les mesures d’Anandtech grâce à l’accélération matérielle du Tegra X1.

Une concurrence limitée

L’arrivée du serveur Plex sur un petit boîtier multimédia n’est pas une nouveauté en soi. On trouve de nombreux NAS compatibles avec le serveur Plex mais l’encodage en 1080p est supporté par un nombre limité d’appareils, avec des prix pour la plupart qui flirtent avec les 1 000 euros. La Shield Android TV est donc le premier appareil grand public et abordable capable de jouer le rôle de centre multimédia avec des fonctionnalités avancées. Malheureusement, le point noir de la Shield Android TV subsiste : le manque d’une sortie optique pour les personnes qui ne disposent pas d’un ampli home-cinéma compatible HDMI.

À lire sur FrAndroid : Test de la Nvidia Shield Android TV, l’expérience 4K saisissante sous Android (MAJ)