L’annonce du jour est sans conteste celle du OnePlus One, ce smartphone chinois présenté comme un Nexus 5 killer et, à vrai dire, comme un rival presque imparable aux terminaux haut de gamme du moment. Face aux Galaxy S5, Xperia Z2 ou One (M8), que penser du One ? Avant l’officialisation du G3 de LG, qui pourrait bouleverser la donne, nous vous proposons de confronter l’ensemble de ces appareils.

Comparatif OnePlus

Avant de nous lancer dans l’examen plus précis de ces appareils, voici un récapitulatif des spécifications techniques de chacun d’entre eux. Comme vous le remarquerez, entre les trois flagships de Samsung, Sony et HTC, les différences sont minces, sauf quand il s’agit du prix, puisque le trio navigue dans une fourchette située entre 650 et 700 euros. Le OnePlus One, à caractéristiques similaires en de nombreux points, est étiqueté à moitié prix. Ce qui n’est pas sans susciter quelques interrogations.

 OnePlus OneSamsung Galaxy S5Sony Xperia Z2HTC One (2014)
VersionAndroid 4.4.2 KitKat avec CyanogenMod 11SAndroid 4.4.2 KitKatAndroid 4.4.2 KitKatAndroid 4.4.2 KitKat
Taille d'écran5,5 pouces5,1 pouces5,2 pouces5 pouces
Définition1920 x 1080 pixels1920 x 1080 pixels1920 x 1080 pixels1920 x 1080 pixels
TechnologieLTPS IPS avec TOLSuper AMOLEDIPS avec TriluminosSuper LCD 3
Densité de pixels401 ppp432 ppp424 ppp440 ppp
Traitement anti-rayuresGorilla Glass 3Gorilla Glass 3Solution SonyGorilla Glass 3
Processeur
(CPU)
quadri-coeur Snapdragon 801 MSM8974AC à 2,5 GHzquadri-coeur Snapdragon 801 MSM8974AC à 2,5 GHzquadri-coeur Snapdragon 801 MSM8974AB à 2,3 GHzquadri-coeur Snapdragon 801 MSM8974AB à 2,3 GHz
Puce graphique
(GPU)
Adreno 330Adreno 330Adreno 330Adreno 330
Mémoire vive
(RAM)
3 Go (LPDDR3)2 Go3 Go2 Go
Mémoire Interne
(ROM)
16 ou 64 Go16 ou 32 Go16 Go16 ou 32 Go
Micro-SDNonOui (jusqu'à 128 Go)Oui (jusqu'à 64 Go)Oui (jusqu'à 128 Go)
Webcam5 mégapixels2 mégapixels2,2 mégapixels5 mégapixels
Appareil photo13 mégapixels16 mégapixels20,7 mégapixelsUltraPixel Camera 4MP / Capteur BSI 2.1 MP
Enregistrement vidéo4K @30fps4K @30fps4K @30fpsFull HD (avec mode HDR)
Wi-Fi2,4/5GHz
802.11 ac/a/b/g/n
WiFi direct
2,4/5GHz
802.11 ac/a/b/g/n
HT80, MIMO (2x2)
WiFi direct
2,4/5GHz
802.11 ac/a/b/g/n
WiFi direct
2,4/5GHz
802.11 ac/a/b/g/n
WiFi direct
BluetoothOui, 4.1Oui, 4.0 LE / ANT+Oui, 4.0 LE / ANT+Oui, 4.0 (avec codec aptX)
Réseaux4G de catégorie 4 (1800 et 2600 MHz)4G catégorie 4 à 150 Mbps4G catégorie 4 à 150 Mbps4G Catégorie 4 à 150 Mbps
NFC (Near Field
Communication)
OuiOuiOuiOui
CapteursLuminosité, Proximité, Gyroscope, BoussoleLuminosité, Proximité, Gyroscope, Boussole, Baromètre, rythme cardiaqueLuminosité, Proximité, Gyroscope, Boussole, BaromètreLuminosité, Proximité, Gyroscope, Boussole, Baromètre,
Accéléromètre
Ports
(entrées/sorties)
micro-USBmicro-USB 3.0micro-USB 2.0micro-USB 2.0 (compatible MHL)
Tuner FM (Radio)OuiNonOuiOui
Résistance à l'eauNonIP67IP58NC
Batterie3100 mAh (Li-Po)2800 mAh + Ultra Power Saving Mode3200 mAh + mode Stamina2600 mAh + mode économie d'énergie
Dimensions152,9 x 75,9 x 4,6-8,9 mm142 x 72,5 x 8,1 mm146,8 x 73,3 x 8,2 mm146,36 x 70,6 x 9,35 mm
Poids162 grammes145 grammes158 grammes160 grammes
DASNCNCNCNC
ParticularitéSous CyanogenMod 11S, haut-parleurs JBLInterface TouchWizInterface SonyInterface Sense
Prix préférentiel269 ou 299 euros649 euros (en France)699 euros679 euros

OnePlus s’appuie sur la force d’un groupement financier, celui-là même qui se situe à la tête de la marque Oppo, nettement mieux assise à l’international. Une large partie de ses équipes est constituée de dissidents d’Oppo (dont son président, Pete Lau), ce qui peut nous éclairer sur certains points, notamment tenant au design. À y regarder de plus près, celui du One ressemble de manière assez flagrante à celui du Find 7, et en général, à la lignée des Find d’Oppo. Autant dire qu’en matière de R&D, les économies ont pu être de mise, aussi bien en temps qu’en termes financiers. L’appui du consortium au-dessus d’Oppo et la parenté de la marque, sans parler de l’utilisation des mêmes chaînes de production, ont sans doute permis à OnePlus de réaliser quelques économies substantielles, mais aussi de négocier des prix intéressants pour ses composants, d’autant plus que la marque a pu s’offrir l’appui américain de la team Cyanogen ; un atout non négligeable dans sa manche pour convaincre Qualcomm de lui offrir quelques ristournes.

OnePlus One

Tout cela est-il suffisant pour justifier un prix divisant par deux les standards du très haut de gamme ? On peut d’abord craindre quelques concessions – qu’en est-il de la qualité de la batterie, de la durabilité de l’appareil ?  – mais aussi un mode de financement privilégiant la stratégie du prix d’appel. Difficile d’imaginer qu’avec de tels tarifs, OnePlus puisse réaliser des marges bénéficiaires suffisantes pour survivre, ni même que la firme ne vende pas à prix coûtant. On peut ainsi s’attendre, pour de nouveaux appareils, à des prix soit équivalents pour des caractéristiques un peu moins ambitieuses, soit à une augmentation pour du haut de gamme. Mais avec ses appuis financiers, nul doute que OnePlus a suffisamment de mou pour tâter le terrain pendant de longs mois, à coups de buzz notamment.

Qu’en est-il de la comparaison avec les Samsung Galaxy S5, Sony Xperia Z2 et HTC One (M8) ? Remarquons d’abord que OnePlus se situe à la lisière du monde des phablettes, avec son écran de 5,5 pouces. Le Chinois nous avait d’ailleurs promis des dimensions égales ou inférieures à celles d’un Xperia Z1 (à l’écran de 5 pouces) pour une diagonale supérieure : il s’est un peu avancé puisque le One le dépasse de 6,5 mm en hauteur, de 2 mm en largeur et de 0,4 mm d’épaisseur sur sa partie la plus enflée. Pas de quoi se plaindre, dans la mesure où l’écran est plus grand, mais il reste dommage d’avoir fait des promesses qui, la faute à des révisions de design de dernier moment, n’ont pu être tenues.

Sony OnePlus

Le OnePlus One était censé se cacher sous ce Xperia Z1… Imposbile, en réalité.

 

Quid de l’écran ?

En termes d’écran justement, il faudrait s’attendre à un résultat plutôt comparable à un Xperia Z2, puisqu’il s’agit chez les deux d’un écran IPS LCD (de chez Japan Display pour OnePlus). Toutefois, là où Sony propose son propre moteur d’affichage Triluminos, OnePlus s’appuiera sur des technologies CABC (Content Adaptative Backlight Control) et DRAM (LED) permettant notamment d’économiser de l’énergie, puisque le rétro-éclairage s’adaptera au contenu affiché sur l’écran, tandis que le système TOG (Touch On Lens) réduira l’espace entre l’écran et la dalle tactile à la manière de l’OGS. Chacun sa technologie, mais la définition 1080p reste la même, et l’on peut s’attendre à des résultats relativement similaires en termes de coloris et de luminosité, la résolution du OnePlus baisse à 401 ppp, la faute à sa diagonale de 5,5 pouces. C’est 30 à 40 ppp de moins que chez ses concurrents, ce qui reste peu perceptible à l’œil nu.

OnePlus

 

Quid du design ?

Le OnePlus adopte une coque en magnésium, réputé pour sa solidité. En résulte un poids acceptable pour sa taille – 162 grammes (contre 160g chez le Xperia Z2) – mais aussi un détail qui pourra en gêner plus d’un : le One, au contraire des Samsung, Sony et HTC, ne dispose pas d’une mémoire extensible. Et contrairement au Galaxy S5, sa batterie ne peut pas être ôtée, même si sa coque pourra être remplacée.

OnePlus One

 

Performances et autonomie

Quand on parle de batterie inamovible, on ne peut qu’espérer une autonomie à l’avenant. Et de fait, le OnePlus One inclut une assez grosse batterie de 3100 mAh, (500 mAh de plus que chez le HTC One M8, et 300 de plus que chez le Galaxy S5), mais 100 mAh de moins que le Xperia Z2, dont l’écran fait 5,2 pouces. Avec un processeur identique au Galaxy S5 (déclinaison AC du Qualcomm Snapdragon 801), on peut s’attendre à des performances semblables, le travail de Cyanogen sur l’optimisation de KitKat semblant prometteur. Toutefois, il faut encore attendre la mention de fonctionnalités logicielles permettant d’épargner de l’énergie, une nécessité sur un appareil de cette taille. Pour comparaison, les trois appareils Samsung, Sony et HTC disposent tous d’un mode dédié à cet effet. Remarquons que là où Samsung et HTC se contentent de 2 Go de RAM, seuls OnePlus et Sony passent à 3 Go.

Batterie OnePlus

Rappelons que quand tous les appareils comparés sont compatibles avec la 4G de catégorie 4, seuls les Sony, Samsung et HTC peuvent accéder aux bandes de fréquences 800 MHz, 1800 MHz et 2,6 GHz. De son côté, OnePlus promet travailler au support des fréquences 800 MHz qui lui font encore défaut.

 

 

Quid du multimédia ?

Autant d’appareils pour autant de styles différents. On ne va pas revenir sur le trio Samsung, Sony et HTC, tous trois livrant un panel de fonctionnalités varié, et des résultats parmi les meilleurs du moment. HTC se distingue par ses performances en basse luminosité, Sony par la définition de ses clichés en mode manuel, et Samsung par l’homogénéité de ses résultats. Pour Sony et Samsung, la 4K est d’ailleurs au programmes. C’est également le cas chez OnePlus, qui propose toutefois un capteur de 13 mégapixels quand ses concurrents proposent 16 ou 20,7 millions de points. Pour se différencier, il faudra chercher du côté du logiciel : OnePlus semble proposer de l’agrégation de clichés permettant d’obtenir des définitions nettement supérieurs au potentiel initial de son capteur Sony. Tout cela n’est pas sans rappeler Oppo.

Photo One Plus One

Une photo prise avec le OnePlus One.

Un mot sur la sortie sonore du OnePlus. La marque vante l’intégration de haut-parleurs stéréo, ce qui n’est pas tout à fait nouveau. Fournis par JBL, mais moins grands que les BoomSound de HTC, pas sûr qu’ils parviennent à égaler les performances du Taïwanais. Rappelons également que Sony a fourni d’importants efforts sur son Xperia Z2 de ce point de vue.

OnePlus One

 

Face aux géants du secteur de la mobilité, OnePlus propose un appareil aux caractéristiques alléchantes, du moins sur le papier. Les performances devraient être au rendez-vous pour un prix rappelant le positionnement Nexus, et le tarif du One 64 Go, de 30 euros supérieur à sa version 16 Go, ferait presque oublier l’absence de port micro-SD sur le smartphone. Il ne faut toutefois pas oublier une donnée essentielle : quand ses concurrents habillent Android 4.4 de leur interface maison, le One sera le premier à embarquer CyanogenMod. Même si l’on ne doute pas du suivi apporté par l’équipe de la ROM Custom, certaines fonctionnalités pourraient faire défaut à l’appareil.