C’est aujourd’hui le dénouement d’un feuilleton un rebondissements en Inde. Le OnePlus One, interdit dans sa version Cyanogen sur le territoire du pays, peut désormais y être proposé à la vente, comme initialement prévu.

Oneplusone_0

Le dernier rebondissement en Inde date d’il y a dix jours. La cour de Delhi interdisait à OnePlus de vendre dans le pays son One, alors même que son lancement y était fixé au 2 décembre. En cause, un partenariat exclusif conclu entre Cyanogen et la firme Micromax pour l’usage de Cyanogen OS sur son nouveau smartphone estampillé Yu et commercialisé en Inde.

Revirement de situation aujourd’hui. Comme Xiaomi, également touché par une interdiction de vendre son Redmi 1S en Inde – rapidement levée – OnePlus se voyait interdit d’importer et de commercialiser des appareils en sus de ceux déjà dans les stocks de son revendeur Indien. Cette restriction vient d’être levée, du moins temporairement, la cour ayant indiqué que l’affaire devrait être « écoutée et reprise de zéro ». Une audience est ainsi prévue le 7 janvier prochain, et le nouveau juge en charge de l’affaire estimant que les appareils de Micromax et de OnePlus ne se font pas concurrence (le premier est beaucoup moins onéreux que le second), ils pourront cohabiter sur le marché indien d’ici là.

Pour OnePlus, condamné à présenter rapidement sa propre ROM afin d’écouler ses stocks, cette décision est donc synonyme de délai supplémentaire. La firme chinoise a indiqué il y a quelques semaines que sa ROM maison, remplaçante de Color OS sur la version chinoise du One et alternative indispensable à Cyanogen en Inde, serait présentée en version bêta d’ici la fin de l’année et sortirait au premier trimestre 2015. Les membres de la communauté OnePlus sont d’ailleurs actuellement invités à définir le nom de cette ROM pendant que OnePlus comme Cyanogen ont à charge de revoir leurs arguments pour répondre à la plainte déposée par Micromax.