OnePlus vient de mettre aux enchères sur eBay une centaine d’invitations pour acheter le OnePlus 2. L’argent issu de ces enchères n’ira toutefois pas dans la poche de Carl Pei mais sera remis à l’UNICEF dans le cadre de son programme Tap Project.

oneplus invitation enchere ebay unicef

L’idée est intéressante à plus d’un titre. Sur son blog, OnePlus explique qu’il a vu par le passé des invitations être vendues plusieurs centaines de dollars sur eBay et que, si cela n’enfreignait aucune règle, ces enchères étaient une source de frustration pour les fans de la marque. La marque chinoise a donc décidé de prendre les devants et propose depuis quelques heures sur eBay 50 invitations sur lesquelles il est possible de faire une offre et en proposera 50 de plus demain. D’ici 5 jours les enchères les plus hautes remporteront les invitations. Au moment où nous écrivons ces lignes, l’enchère la plus basse se situe à 181,50 dollars et la plus haute à 511 dollars. L’opération prendra fin le 8 août prochain.

En savoir plus : Prise en main OnePlus 2 : que vaut le « flagship killer de 2016 » ?

OnePlus précise que ces invitations seront valables pendant une semaine, seront envoyées le 10 août prochain et, une fois réclamées, permettront ensuite d’acheter un OnePlus 2 durant une période d’un mois. Elles permettent d’acheter uniquement un OnePlus 2 en version 64 Go avec la coque de base, la Sandstone Black. Rappelons enfin qu’il s’agit d’enchère sur des invitations et non sur le téléphone, ce qui signifie qu’une fois l’invitation achetée, il faut compter 399 euros supplémentaires (plus les frais de port) pour acheter le téléphone. Autant dire que le rapport qualité-prix est beaucoup plus discutable.

Les bénéfices de la vente de ces invitations seront toutefois reversés à l’UNICEF et plus particulièrement au programme Tap Project. Il s’agit d’un programme de récolte de fonds qui permet de traiter l’eau afin de la rendre potable et d’améliorer la santé d’enfants de pays pauvres. Sur son site, l’UNICEF indique qu’un dollar permet à un enfant d’accéder à de l’eau potable durant 40 jours.