Article sponsorisé par OnePlus

D’un smartphone à l’autre, OnePlus a opéré une montée en gamme progressive, tout en observant des évolutions en matière de design et de logiciel. Depuis leur création, OnePlus s’est positionné un marché en plein boom, mais aussi très concurrentiel, avec un positionnement haut de gamme. Retour sur les différents smartphones proposés par la marque depuis sa création.

Plus sur le même sujet : OnePlus : les clés du succès d'une marque née à l’ère des...

Le 20 juin prochain, OnePlus sortira son nouveau téléphone, le OnePlus 5. L’occasion de revenir sur l’histoire de cette marque, qui, en un peu plus de trois ans d’existence, s’est imposée comme un acteur majeur sur le marché du smartphone. Dans un premier article, nous avons décrypté sa stratégie marketing, qui a contribué à lui ouvrir les portes du succès. En attendant la sortie du OnePlus 5, nous vous proposons cette fois-ci de remonter le temps pour redécouvrir les différents appareils qui ont jalonné l’histoire de la marque.

En avril 2014, OnePlus, fondée quelques mois plus tôt (en décembre 2013), débarque sur le marché ultra-concurrentiel du smartphone avec son premier appareil haut de gamme, le OnePlus One. L’entreprise affiche alors sa volonté de proposer un smartphone capable de rivaliser avec les appareils hauts de gamme, pour un prix deux fois moins élevé, en s’appuyant sur une stratégie marketing frugale et en jouant sur les codes du Web 2.0.

Du OnePlus One au OnePlus 3T – Crédits : Sedeto

En effet, l’appareil affiche des caractéristiques techniques de haut vol : un écran IPS Full HD de 5,5 pouces, le système sur puce de Qualcomm le plus puissant du moment (le Snapdragon 801, cadencé à 2,45 GHz), 3 Go de RAM et 64 Go de stockage (16 Go pour la version la plus économique)… Le téléphone n’a alors, de ce point de vue, rien à envier aux poids lourds du marché. Il mise également sur un design original pour convaincre les consommateurs. Ainsi, la texture de la coque en plastique évoque celle du velours, et l’appareil est muni d’un câble d’alimentation rouge et blanc, qui deviendra l’une des caractéristiques emblématiques de la marque.

OnePlus One

« Dans un bar, à Pékin, un utilisateur est venu me voir et m’a dit qu’il m’avait reconnu grâce au câble. Le câble est devenu l’une de nos signatures. […] Nous concentrons nos ressources autour de ce type de détails, qui feront la différence auprès de nos clients. Lorsque vous achetez une Mercedes, vous pouvez constater la qualité des sièges en cuir, voir la couture, ces détails font partie de l’expérience. » confie ainsi Pete Lau, cofondateur de l’entreprise, au magazine Forbes.

 

Reconnaissance digitale et port USB-C

En juillet 2015, après plus d’un an de bons et loyaux services, le premier smartphone de la marque tire sa révérence pour laisser place à son grand frère, le OnePlus 2. Pour son deuxième appareil, OnePlus fait le pari d’une montée en gamme. Le téléphone garde une apparence similaire à celle du OnePlus One et conserve sa texture légèrement grenue. En revanche, ses courbes se font plus rectilignes, son aspect général plus rectangulaire. L’écran occupe une surface plus large et le cerclage passe du plastique à l’aluminium.

Au niveau du hardware, la nouveauté repose sur trois ajouts principaux. D’abord, un bouton coulissant sur le côté du téléphone permet de jongler entre trois modes pour les notifications : aucune notification, notifications prioritaires uniquement, et, enfin, affichage de toutes les notifications.

Le OnePlus 2

Le smartphone contient également un renfoncement placé au bas de l’écran, qui sert de capteur d’empreintes digitales et permet de déverrouiller l’appareil. Enfin, OnePlus est, avec cette deuxième mouture, le premier constructeur à proposer un smartphone équipé d’un port USB-C. Réversible, il permet de ne pas se préoccuper du sens d’insertion. L’appareil photo gagne au passage une fonction autofocus laser. Le processeur (le Snapdragon 810 de Qualcomm), la RAM (4 Go) et l’écran (Full HD) affichent des caractéristiques similaires à celles des smartphones hauts de gamme.

L’un des changements majeurs se situe au niveau du logiciel : OnePlus troque CyanogenMod contre sa propre interface, Oxygen OS, qui se rapproche d’Android Lollipop, avec des possibilités de personnalisation ergonomique accrues par rapport à celui-ci. L’année 2015 est également marquée par la sortie d’un second téléphone, le OnePlus X. Caractérisé par des fonctionnalités et un prix de vente plus modeste, en comparaison du OnePlus 2, cet appareil met également l’accent sur l’apparence et le design. Un soin tout particulier est accordé à la confection et aux matériaux. Le téléphone repose lui aussi sur Oxygen OS, avec de nombreuses possibilités de configurations héritées de CyanogenMod.

 

Performances techniques de pointe et abandon du système d’invitations

Nouvelle année, nouvel appareil : en juin 2016, OnePlus effectue une montée en gamme supplémentaire avec le OnePlus 3. Ses performances techniques en font le smartphone le plus puissant du marché au moment de sa sortie. En plus du traditionnel écran de 5,5 pouces full HD, le téléphone est ainsi muni d’un appareil photo de pointe, d’une puce mobile quadricœur Qualcomm Snapdragon 820 et d’une mémoire vive de 6 Go, un chiffre titanesque. OnePlus effectue pour l’occasion un changement de cap au niveau du design, troquant la coque en simili feutre contre de l’aluminium anodisé, à l’aspect plus métallique.

Avec le OnePlus 3,  la marque chinoise a troqué la coque en simili feutre contre de l’aluminium anodisé

Plus fin et léger que son prédécesseur, le OnePlus 3 conserve ses caractéristiques phares, dont la reconnaissance digitale et le port USB-C, ainsi que les accessoires qui font désormais partie intégrante de l’ADN de la marque, comme le câble blanc et rouge. De nouvelles composantes font également leur apparition : contrairement à son prédécesseur, le OnePlus 3 est ainsi équipé d’une puce NFC et d’une technologie de recharge rapide, baptisée Dash Charge. Du point de vue logiciel, quelques options facilitent l’expérience utilisateur (comme la possibilité de verrouiller une application pour éviter de la fermer par inadvertance) et évitent de surcharger l’appareil (l’option « balai » permet de fermer tous les processus tournant en arrière-plan).

OnePlus 3

Enfin, avec le OnePlus 3, l’entreprise met fin à son système d’invitations. Conçu pour moduler la demande afin d’éviter toute accumulation ou rupture de stock, ce système, mis en place dès le OnePlus One et perpétué depuis, reposait sur la distribution par OnePlus de codes uniques nécessaires pour se procurer l’appareil, que les clients partagaient ensuite avec leurs amis.

« Le système d’invitations a été nécessaire à ce stade en raison de notre petite échelle. Nous ne pouvions pas nous permettre de prendre des risques de stocks. Avec le modèle classique, nous nous serions retrouvés avec un gros inventaire et nous avons déjà une marge très faible. Nous aurions été obligés de jeter cet inventaire pour libérer les flux de trésorerie, cela nous aurait faire perdre de l’argent et nous aurions pris de gros risques » expliquait ainsi Carl Pei, cofondateur de l’entreprise, à FrAndroid en novembre 2015 .

L’abandon de ce dispositif marque définitivement l’entrée de OnePlus dans la cour des grands. En novembre 2016, la marque sort le OnePlus 3T, une nouvelle mouture du OnePlus 3 dotée de caractéristiques techniques supérieures : le Snapdragon 821 remplace le Snapdragon 820, la durée de vie de la batterie est améliorée et la capacité de stockage doublée. Quelques mois plus tard, OnePlus introduit une variante du 3T dans une robe noire mate qui sera vendue dans une quantité limitée d’exemplaires.

Du OnePlus One au OnePlus 5 – Crédits : Sedeto

La prochaine étape sera la sortie du OnePlus 5. Rendez-vous le 20 juin à 18h.

Plus sur le même sujet : OnePlus : les clés du succès d'une marque née à l’ère des...

Cet article a été réalisé en collaboration avec OnePlus. Il s'agit d'un contenu crée par des rédacteurs indépendants au sein de l'entité Humanoid Content, l'équipe éditoriale de FrAndroid n'a pas participé à sa création. Nous nous imposons les mêmes critères pour vous proposer un contenu unique et de qualité.