Au début de la conférence OnePlus, Carl Pei – co-fondateur – a évoqué la présentation de deux produits. En plus du OnePlus 6, la marque chinoise a annoncé des écouteurs sans fil qui semble afficher un excellent rapport qualité-prix.

OnePlus Bullets Wireless, conception avec tour de cou

OnePlus n’a pas enlevé le port casque de son OnePlus 6, cela ne l’a pas empêché de diversifier ses activités dans l’audio. En effet, OnePlus a dévoilé les OnePlus Bullets Wireless : des écouteurs sans fil Bluetooth. Concrètement, ce sont des intra-auriculaires en titane avec une petite finition rouge avec tour de cou.

Nous avons pu les essayer pendant l’événement, ils sont relativement légers et confortables à porter : ils utilisent un système magnétique pour leur permettre de rester fixés autour du cou. Lorsque les deux écouteurs sont attachés par magnétisme, ils sont automatiquement en veille. C’est pratique. Le son était de qualité, mais il est impossible de vous donner un verdict plus poussé dans les conditions où nous les avons essayés.

 

Compatibles iOS et Android, les Bullets Wireless intègrent également un microphone, Carl Pei a mis en avant l’usage de Google Assistant. Attention, ces écouteurs n’intègrent pas Google Assistant mais ils peuvent profiter de l’assistant de votre smartphone. Ils bénéficient de la charge rapide Dash Charge (comme pour les smartphones) en USB Type-C (ce qui est rare pour des accessoires de ce type) : cela permet de récupérer 5 heures d’autonomie en 10 minutes de charge selon OnePlus.

Ces écouteurs sont vendus avec une pochette en silicone avec ouverture intelligente par pression pour pouvoir être utilisée d’une main. Un produit qui respire la qualité. Vendus à 69 euros, les Bullets Wireless sont très abordables quand on les compare à la concurrence. A plusieurs centaines d’euros, les produits de Sennheiser ou encore Bose proposent, quant à eux, de la réduction de bruit. C’est le cas des Bose QuietControl 30 vendus à 300 euros.

Bref, les OnePlus Bullets Wireless seront disponibles au mois de juin. Evidemment, la rédaction de FrAndroid a hâte de les tester.