Oppo vient de dévoiler le Joy 3, un smartphone d’entrée de gamme sous ColorOS 2.0. Il fait suite aux Joy et Joy Plus en tentant de ne pas trop affaiblir les performances de l’ensemble grâce à des composants relativement corrects.

Oppo Joy 3

En avril dernier, Oppo avait dévoilé le Joy Plus, un smartphone d’entrée de gamme pour les pays émergents à moins de 100 euros. Il prenait la suite du Joy dévoilé l’année dernière. Le Joy 3 tente de placer la barre un peu plus haut au niveau de la fiche technique grâce à des composants un peu plus haut de gamme. Mais attention, on reste tout de même dans l’entrée de gamme comme en témoigne l’écran IPS 4,5 pouces qui se contente d’une définition de 854 × 480 pixels pour une résolution de 217 PPP. Sous l’écran, on trouve un SoC Mediatek : le MT6582 avec avec ses quatre cœurs 32 bits Cortex-A7 cadencés à 1,3 GHz. La partie GPU est prise en charge par un Mali-400 MP2. L’ensemble est assisté par 1 Go de mémoire vive. L’espace de stockage se contente, quant à lui, de 4 Go de mémoire flash. Un peu léger, mais heureusement, un port microSD permet d’augmenter cette capacité de stockage.

Le design est plutôt réussi pour un terminal d’entrée de gamme, avec l’utilisation de métal sur les bordures. Pour la partie multimédia, la définition du capteur principal atteint 5 mégapixels (ouverture f/2.4) et intègre des fonctionnalités sympathiques comme la possibilité de créer facilement un GIF ou encore le support du HDR pour les prises de vue. Le capteur principal est assisté par un flash, ce qui n’est pas le cas du capteur en façade qui se limite à 2 mégapixels. Le mobile permet de filmer en 720p.

Niveau connectivité, l’Oppo Joy 3 supporte deux cartes micro SIM en plus de la carte microSD. Malheureusement, le terminal ne supporte pas la 4G mais seulement la 3G. Le Wi-Fi se limite aux normes 802.11 b/g/n mais supporte le Blutooth 4.0. Enfin, le Joy 3 tournera sous ColorOS 2.0, un fork d’Android basé sur KitKat 4.4. Pour le moment, le prix du smartphone est inconnu et il n’est pas certain qu’on le voit arriver en Europe, hormis via l’importation.