Pendant le Mobile World Congress, nous en avons profité pour rencontrer l’équipe en charge de la conception de l’enceinte Djingo. Un assistant connecté sous la forme d’une enceinte. Orange va se mesurer au Google Home et à l’Amazon Echo, nous avons pu tester l’une des dernières pré-séries.

Toute ronde, elle est relativement compacte

Le 20 avril 2017 lors du Show Hello, le rendez-vous annuel d’Orange, nous avions pu découvrir le tout premier exemplaire d’Orange Djingo. À ce stade de développement, l’appareil était loin de fournir une démonstration très convaincante. Il faut dire que l’opérateur a décidé de développer tout, tout seul. Enfin, ils se sont associés à un partenaire européen, l’opérateur Deutsche Telekom. Ce dernier profitera également de Djingo pour ses services.

Djingo est une plateforme d’intelligence artificielle

Plus globalement, Djingo est une plateforme d’intelligence artificielle que l’on retrouve actuellement dans trois formes différentes. La première est chez Orange Bank, elle vous accompagner par tchat pour vous guider. Il s’agit plus concrètement d’un chatbot disponible H24 et capable de réaliser une grande majorité des opérations bancaires. Djingo est également déployé en Espagne pour le support client, il permet d’aiguiller les clients avant de les connecter avec un « vrai » conseiller. Enfin, c’est Djingo qui sera votre interface sur l’enceinte connectée d’Orange.

Cette enceinte se positionne directement en concurrence des Google Home et Amazon Echo. Elle parle français avec une technologie de reconnaissance vocale et de synthèse vocale dont on ne connaît pas l’origine. L’un des responsables n’a pas souhaité me répondre à ce propos, il pourrait s’agir d’une technologie maison, ou de la technologie de Nuance que l’on retrouve sur l’iPhone avec l’assistant Siri. En tout cas, la voix est clairement identifiable, il s’agit de la voix de l’actrice Catherine Munans que l’on entend partout chez Orange.

Quand elle s’éclaire, c’est qu’elle vous écoute

L’enceinte est relativement petite, un peu moins haute qu’un Google Home. Elle est ronde et affiche une LED qui nous permet de savoir si elle nous écoute. Pour lui parler, il suffit de prononcer « OK Orange ». Il sera possible de personnaliser les mots d’activation. L’ensemble est plutôt réactif et comprend facilement les commandes.

Un bouton sert à désactiver le microphone

« OK Orange, j’aimerai écouter le dernier album de Julien Doré ». Elle permet évidemment d’écouter de la musique avec Deezer. Pour rappel, Orange est l’un des actionnaires du service de streaming musical. D’autres services musicaux seront rajoutés après le lancement, comme Spotify par exemple. À ce propos, Orange a insisté sur la qualité audio, « le son est meilleur qu’un Google Home, je vous l’assure ». Vous pouvez diffuser également votre musique en Bluetooth avec n’importe quel appareil connecté ou le brancher via la prise jack 3,5 mm.

« Le son est meilleur qu’un Google Home, je vous l’assure »

On peut lui demander des news, Orange annoncera la liste des médias intégrés lors du lancement du produit. Orange est en discussions avec le moteur de recherche Qwant pour récupérer les informations nécessaires, comme des définitions ou d’autres données du Web. La météo est de la partie, ainsi que quelques services d’automation pour la maison. Même si l’équipe en charge du projet a refusé de nous donner le nom des services intégrés, nous avons compris que l’on pourra fermer ses volets par la voix, mais aussi allumer des ampoules Philips Hue.

Évidemment, Orange est partenaire du film de Luc Besson, c’est parfait pour la démo !

L’enceinte communique évidemment avec la Livebox, où vous pouvez changer vos programmes TV à la volée ou lancer une vidéo en VOD. L’opérateur a également réussi à créer des expériences d’interactions intéressantes avec le smartphone, vous pouvez recevoir vos SMS et y répondre par la voix avec l’enceinte. Même chose avec les appels : vous décrochez et l’enceinte devient une pieuvre de téléconférence.

Orange Djingo communique avec les serveurs d’Orange pour échanger avec la Livebox

Enfin, évoquons la confidentialité des données. Orange m’a rappelé les commandes vocales adressées à Djingo sont traitées localement et pas sur des serveurs distants. Pourtant, ils m’ont annoncé un peu plus tard que les commandes pour contrôler la Livebox étaient envoyées sur un serveur distant… ce qui est plutôt étrange. Nous pensons qu’il s’agit surtout d’un problème de compréhension : effectivement, les données utiles pour personnaliser l’expérience Djingo sont certainement stockées en local, mais cela n’empêche pas Orange d’envoyer des requêtes sur des serveurs distants.

Enfin, Orange a également évoqué d’autres aspects de cette enceinte connectée, « c’est un compagnon de vie, vous pourrez rigoler avec lui, il vous racontera des blagues, il informera vos enfants… », c’est ce que l’on appelle des small talks sur ce type de produits.

Elle se limite évidemment aux clients Orange et devrait fonctionner parfaitement avec les services Orange

Cet aperçu de l’enceinte Orange Djingo est plutôt encourageante. Elle se limite évidemment aux clients Orange et devrait fonctionner parfaitement avec les services Orange. Deezer, Orange Bank, Orange Livebox… tant que vous restez dans l’écosystème Orange, tout devrait bien fonctionner. Pour le moment, il est bien trop tôt pour se prononcer sur le reste. L’opérateur historique français n’a évoqué aucun partenariat pour le moment, alors que le lancement est prévu en 2018. Face à Google et Amazon, il sera difficile de convaincre les utilisateurs, à moins qu’un Orange Djingo soit offert avec tous les abonnements Livebox.