Philips vient de dévoiler un bien étrange appareil sous Android : le SpeechAir. Il s’agit d’un dictaphone connecté, qui se destine avant tout aux professionnels.

philips speechair 4

Si vous travaillez dans un hôpital, une clinique ou dans un milieu professionnel où vous pouvez faire noter vos remarques par un assistant, vous utilisez sûrement un dictaphone — pardon, « un enregistreur vocal ». Philips vient de sortir un modèle connecté, intitulé SpeechAir. Sur le papier, il s’agit d’un appareil imposant (il fait 1,5 centimètre d’épaisseur et pèse 116 grammes) et doté d’une fiche technique dépassée.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Un appareil pour fluidifier les transferts de fichiers

Philips indique sur son site que le SpeechAir embarque un processeur double cœur cadencé à 1,6 GHz, 1 Go de mémoire vive, 16 Go (en fait 12 Go avec l’OS installé) de mémoire interne et une batterie de 2700 mAh. Son écran de 4 pouces affiche une définition de 480 × 800 pixels. Surtout, le SpeechAir tourne sous Android KitKat, dans sa version 4.4.2. Philips n’indique pas si son appareil peut se connecter au Play Store. En fait, c’est peu probable, puisque l’intérêt de ce dictaphone ne repose pas sur la possibilité d’installer des applications, mais plutôt de le connecter.

philips speechair 5

Une fois connecté à sa base, le SpeechAir transfère automatiquement les fichiers sur un PC.

Car Philips vante surtout les mérites de son appareil lorsqu’il s’agit d’enregistrer la voix de l’utilisateur. Le SpeechAir comprend trois microphones : un microphone à 360 degrés (pour les réunions), un autre directionnel (pour les environnements bruyants) et un dernier « dédié » aux appels VoIP. Une fois la voix enregistrée, il ne reste alors plus qu’à poser le dictaphone sur sa base — fournie avec l’appareil — pour que le fichier sonore soit envoyé soit à un assistant, soit à un logiciel de reconnaissance vocale, soit à un service spécialisé dans la retranscription audio. Typiquement le genre de service utilisé par des professionnels, donc.

 

Android pour plus de fonctionnalité et de sécurité

Pourquoi avoir choisi Android ? On imagine aisément que cela à permis Philips d’économiser des frais de conception d’interface utilisateur et, dans le même temps, d’intégrer plus facilement des fonctionnalités comme la prise de photo (le SpeechAir possède un capteur de 5 MP), les connexions automatique au WiFi et au Bluetooth, l’enregistrement, le stockage et la navigation dans les fichiers de l’appareil, mais aussi la sécurité des données. Philips indique en effet que « les enregistrements du SpeechAir sont cryptés (sic) en temps réel grâce à l’AES (Advanced Encryption Standard) 256 bits ».

philips speechair 8

Appareil professionnel oblige, Philips ne donne aucun tarif sur son site officiel. Si vous êtes curieux et que vous aimez les gros tableaux de caractéristiques, on ne peut que vous conseiller d’y faire un tour.