Le Snapdragon 835 de Qualcomm se révèle un peu plus puisque ses scores sur le benchmark Geekbench ont été publiés. Des scores plutôt décevants, si l’on ne s’attarde que sur la partie processeur.

snapdragon-chip-with-logo

Les détails concernant le Snapdragon 835 continuent d’affluer à quelques jours de la présentation de Qualcomm au CES. C’est le score du Snapdragon 835 sur Geekbench qui a été publié. Il montre un score a priori plutôt décevant.

Un CPU moins puissant que celui du Kirin 960

Les scores publiés montrent une puce dénommée « Essential FIH-PM1 », qui obtient un score légèrement supérieur à un Snapdragon 821, qu’on trouve dans le Google Pixel ou le OnePlus 3T qui a l’habitude d’obtenir un score autour de 1500 points en single-core. Le Snapdragon 835 atteint ici un score de 1844 points en single core et 5426 en multi-core. Le Snapdragon 835 affiche donc un score inférieur au Kirin 960 présent dans le Huawei Mate 9 puisque celui-ci obtient 1900 points en single core et de presque 6500 points en multi-core.

geekb

Une plateforme de test, l’explication de ces performances ?

Cependant, comme souvent avec les premiers scores publiés sur Geekbench, il faut faire preuve de prudence. En effet, le nom de l’appareil indique qu’il pourrait s’agir d’une plateforme de test, qui n’est pas destiné à tirer le plus de puissance de la puce, mais s’assurer de sa stabilité. Comme dans le cas récent du Helio X30, on s’avérera prudent sur les scores publiés, et nul doute que lors de l’intégration dans un des flagships dans lequel il est pressenti, tel que le Samsung Galaxy S8 ou l’Asus Zenfone 4 les scores obtenus seront différents.

Geekbench, un benchmark utile, mais qui ne concerne que le CPU

Il conviendra de rappeler que si les scores Geekbench sont intéréssants à analyser, ils ne racontent qu’une partie de l’histoire. En effet, le but de Geekbench est de tester uniquement la partie processeur du SoC d’un smartphone, et c’est là sa force et sa faiblesse.

Ainsi, si le Snapdragon 820 par exemple à des scores bien inférieurs au Kirin 960 sur Geekbench, on voit une situation inverse dans AnTuTu, benchmark plus généraliste, qui teste CPU, GPU, mais également RAM et mémoire flash du terminal. Là ou le Kirin 960 affiche un score autour de 120 000 points, le Snapdragon 820 est bien au dessus, vers 140 000 points.

Benchmark Snapdragon 835
  • S835 : 181434
  • Kirin 960 : 122733
  • S820 : 138445

Et c’est pareil pour le Snapdragon 835 : si dans Geekbench, le Kirin 960 a l’avantage, dans AnTuTu, il se retrouve complètement largué par rapport au nouveau SoC de Qualcomm, qui affiche plus de 180 000 points. C’est sans même parler de ses scores sous GFXBench, qui montrait un résultat presque doublé en passant du Snapdragon 820 au Snapdragon 835.

Les SoC sont évidemment des puces de plus en plus complexes, et il est difficile de prédire les performances finales que l’on retrouvera chez les utilisateurs avant de pouvoir tester les smartphones de manière approfondie, ce que nous ne manquerons pas de faire avec le Snapdragon 835, une fois celui-ci intégré dans les flagships de 2017.

À lire sur FrAndroid : SoC : Tout ce qu’il faut savoir sur les processeurs mobiles