Les premiers smartphones intégrant un capteur d’empreintes digitales signé Qualcomm sous l’écran verront le jour l’année prochaine.

Le capteur d’empreintes digitales fonctionnant à travers un écran se précise : en plus du Snapdragon 450, Qualcomm a présenté au MWC Shanghai une nouvelle génération de capteurs d’empreintes digitales, désormais rassemblés au sein d’une gamme baptisée Fingerprint Sensors.

Premier capteur d’empreintes pour écran commercialisable

Qualcomm a en particulier annoncé le premier capteur d’empreintes digitales pour écran commercialisable, sobrement baptisé Qualcomm Fingerprint Sensor for Display. Il peut fonctionner à travers un écran OLED d’une épaisseur maximale de 1,2 mm. Le capteur installé sous l’écran émet des ultrasons qui traversent l’écran OLED, sont réfléchis par les reliefs du doigt et reviennent au capteur.

Concrètement, ce procédé permet de déverrouiller un smartphone en posant son doigt sur l’écran. Ce qu’on voit depuis des années dans les films de science-fiction sera donc bientôt une réalité. C’est ce qu’il aurait fallu pour le Samsung Galaxy S8, et ce qu’il faudrait pour le Samsung Galaxy Note 8.

Le fabricant chinois Vivo expose à Shanghai un prototype fonctionnel :

Prenez votre mal en patience

Qualcomm a également annoncé de nouveaux Fingerprint Sensors for Glass and Metal. Par rapport aux précédents capteurs Snapdragon Sense ID qu’ils remplacent, ces capteurs fonctionnent désormais à travers 0,8 mm de verre et 0,65 mm de métal, contre 0,4 mm précédemment.

Les trois capteurs précités détectent (mais ne mesurent pas) les pulsations du cœur et l’afflux sanguin pour renforcer la sécurité, détectent les gestes et fonctionnent avec des doigts mouillés.

Les capteurs pour le verre et le métal seront mis à disposition des fabricants dès ce mois-ci et intègreront des smartphones lancés au premier semestre 2018. Les fabricants ne pourront en revanche tester le capteur pour écran qu’au quatrième trimestre 2017, il faudra donc prendre son mal en patience avant qu’il ne soit commercialisé. Il ne sera compatible qu’avec de futurs SoC Snapdragon, ou bien nécessitera un composant dédié, plus coûteux.

À lire sur FrAndroid : Samsung : le lecteur d’empreintes sous l’écran pose des problèmes de luminosité