Qualcomm vient de présenter son nouveau système de traitement d’image, le Spectra de seconde génération. Celui-ci se concentre sur la profondeur de champ et l’infrarouge afin de proposer différentes méthodes d’authentification, notamment par lecture d’iris et reconnaissance faciale.

En attendant la présentation du prochain processeur mobile haut de gamme de Qualcomm qui devrait avoir lieu en fin d’année, le fondeur américain commence déjà à détailler l’ISP (ou Image Signal Processor) qui y sera intégré. Pour rappel, l’ISP est la partie du SoC qui gère le traitement de l’image capturée par les appareils photo.

Ce Qualcomm Spectra de seconde génération propose un support natif de la lecture d’iris ainsi que des fonctionnalités avancées de détection de profondeur de champ, que les constructeurs devaient intégrer par eux-mêmes jusqu’à présent. Ces changements sont intégrés de différentes manières afin de laisser une plus grande marge de manœuvre aux marques. Ainsi outre l’authentification par scanner d’iris qui demande des capteurs précis, la profondeur de champ pourra être gérée aussi bien par un module infrarouge couplé à deux objectifs (actif) que par un module ne disposant que de deux objectifs (passif), ce dernier offrant une solution à moindre coût.

La sécurité rapide et efficace

Qualcomm annonce que dans de bonnes conditions, l’authentification par scanner d’iris est capable de déverrouiller un smartphone en moins de 40 ms, même lorsque l’utilisateur porte certaines lunettes de soleil. Une promesse qui laisse rêveur au vu des technologies actuelles.

La détection de la profondeur de champ devrait quant à elle permettre d’améliorer la reconnaissance faciale lorsque le matériel le permet (au minimum deux objectifs en façade), mais aussi de proposer des effets bokeh plus naturels.

La réalité augmentée et virtuelle à l’honneur

Mais cette reconnaissance de l’environnement devrait également servir à la réalité virtuelle (VR), augmentée (AR) ou mixte (XR). La caméra est capable de réaliser une carte en 3D de l’environnement contenant plus de 10 000 points de profondeur avec une précision de l’ordre de 0,1 mm. Cela peut notamment servir à la localisation et au suivi des mains dans l’espace pour une utilisation en AR. De quoi éventuellement permettre à davantage de terminaux d’être compatible avec Google Tango ou d’apporter de nouvelles possibilités à Google Daydream.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Des améliorations d’image

En plus de ces nouvelles fonctionnalités, le Qualcomm Spectra 2nd Gen intègre également un support amélioré de la réduction du bruit en multi-frame. Un système que l’on peut rapprocher du mode HDR+ des Google Pixel (désormais disponible sur une plus large gamme d’appareils).

Enfin, en ce qui concerne la vidéo, cet ISP intègre également une stabilisation électronique (EIS) pour améliorer la qualité d’image et éviter les tremblements ainsi qu’un MCTF (Motion Compensated Temporal Filtering) pour réduire le poids du fichier créé.

C’est pour quand ?

Ce nouvel ISP devrait être intégré dans le prochain SoC haut de gamme de Qualcomm, à savoir le Snapdragon 845. Son arrivée commerciale dans nos smartphones devrait donc en toute logique être prévue pour le premier semestre 2018.