Razer, l’accessoiriste spécialisé dans les produits pour joueurs, chercherait actuellement à entrer en bourse. L’argent ainsi récolté permettrait à la marque de se lancer sur le marché des smartphones.

Selon Bloomberg qui cite une source proche du dossier, Razer, le spécialiste des accessoires pour gamers, s’apprêterait à lancer une IPO (Initial Public Offering) afin de rentrer en bourse. Les fonds recueillis devraient permettre à la marque de créer ses propres smartphones.

Selon les premières estimations, cette levée de capital pourrait rapporter entre 3 et 5 milliards de dollars à Razer, soit entre 2,6 et 4,3 milliards d’euros. Un beau montant donc, pour une firme estimée à 1,5 milliard de dollars en 2014 et ayant amassé 392 millions de dollars l’année en 2016.

En route vers la téléphonie

Cette grosse levée de fonds pourrait être utilisée par la marque afin de concrétiser son envie de se lancer sur le marché de la téléphonie mobile, une rumeur qui court depuis plusieurs mois déjà. Rappelons également que Razer a racheté Nextbit en début d’année et que cela n’avait sans aucun doute rien d’anodin.

Ce ne serait toutefois pas le premier pas de la marque californienne dans le monde d’Android. En effet, le géant du gaming propose déjà la Forge TV, un boitier connecté sous Android TV permettant également aujourd’hui d’avoir accès au catalogue de la défunte OUYA, mais aussi des objets connectés comme la Nabu Watch compatibles avec nos smartphones.

Au vu du catalogue de la société américaine, il se murmure que les smartphones en question seraient spécialement pensés pour les joueurs. On peut alors imaginer de grosses batteries, des performances de compétition et des modes logiciels dédiés pour ne pas être dérangé en cours de partie ou pour diffuser facilement du contenu en direct via des plateformes comme Twitch. Cela ne reste cependant que des suppositions pour le moment.

Ce ne serait d’ailleurs pas le premier acteur à s’y frotter puisqu’on a déjà vu Acer exposer ses Predator 8 et Predator 6, une tablette et un smartphone dédiés au jeu vidéo. La première est cependant très décevante tandis que le second n’a jamais été commercialisé.