La période est à la publication des résultats financiers des grandes compagnies pour le dernier trimestre (fiscal) de l’année 2013. Samsung livre ainsi ses chiffres pour ces trois mois qui ont vu baisser ses bénéfices d’environ 18 % par rapport au trimestre précédent.

Samsung

Les chiffres révélés par Samsung pour son quatrième trimestre 2013 font état d’une baisse de ses bénéfices, mais pas de ses revenus. Sur ses 54,95 milliards de dollars engrangés au dernier trimestre, le Coréen indique avoir engrangé 7,7 milliards de dollars de bénéfices, soit 18 % de moins qu’au trimestre précédent, et 6 % de moins qu’au Q4 2012. Si l’on peut évoquer l’impact des taux de change, qui ont joué en la défaveur du Coréen, Samsung accentue une autre donnée : le coût de ses dépenses marketing. « Les revenus ont baissé d’un trimestre à l’autre à cause de dépenses marketing saisonnières et de frais ponctuels« , indique Samsung dans son rapport. On évoque, de ce côté, 741 millions de dollars dépensés, probablement en bonus fournis aux employés à l’occasion du vingtième anniversaire du virage stratégique de Samsung.

Des résultats mobiles en baisse

Galaxy Note 10.1 2014

La Samsung Galaxy Note 10.1 2014

Pour le cas de sa division mobile, on remarquera des chiffres également en baisse, avec un chiffre d’affaires en baisse de 9 % sur trois mois à 31,52 milliards de dollars, tandis que ses bénéfices nets ont eux aussi baissé de 18 % à environ 5 milliards de dollars. Samsung concède que les livraisons de ses smartphones ont « légèrement baissé pour cause d’ajustement de l’inventaire en fin d’année et en conséquence de la forte croissance du troisième trimestre« , mais insiste sur les ventes importantes de Galaxy Tab 3 et de Galaxy Note 10.1 Edition 2014 sur le segment des tablettes tactiles.

Si les résultats de Samsung sont en baisse d’un trimestre à l’autre, et sur un an à la même période, pour sa globalité, l’année 2013 livre un bilan positif chez le Coréen. Il enregistre une hausse de 27 % sur son résultat opérationnel à 34, 2 milliards de dollars, et de 14 % sur son chiffre d’affaires. Cependant, la baisse de fin d’année laisse présager un début de l’année fiscale 2014 délicat… Les résultats financiers ne faisant pas tout, dans un contexte où toutes les marques, notamment productrices de smartphones, souffrent de l’arrivée à maturité du marché, soulignons que Samsung conserve sans conteste sa place de leader mondial. Selon les estimations du cabinet IDC, il s’octroie 38,8 % du marché des smartphones, loin devant les 13,1 % d’Apple.

L’enjeu de 2014 ? Probablement de parvenir à écouler des terminaux haut de gamme capables de générer d’importantes marges de bénéfices, alors même que la poussée chinoise rend accessible le haut de gamme à des prix inférieurs de plusieurs centaines d’euros.