Vous hésitez encore face au Galaxy S5 ? Les choses ne devraient pas s’améliorer à l’automne puisque, comme tous les ans, Samsung devrait profiter de l’IFA de Berlin, en septembre, pour dévoiler son prochain Galaxy Note, en quatrième édition. Et chez lui, la principale innovation pourrait tenir à l’écran.

YOUM

YOUM ne vous dit peut-être rien, cette technologie n’étant pas encore arrivée à un stade commercial. Pourtant, Samsung planche dessus depuis de longs mois, afin de l’intégrer à des smartphones ou phablettes vendus en masse. De quoi s’agit-il exactement ? De l’écran utilisé sur le prototype du même nom, il y a plus d’un an, soit une dalle AMOLED flexible s’invitant sur les tranches du terminal. Et si l’on peut ajouter un peu de crédit à cette rumeur, relayée par la version coréenne du site ZDNet, c’est aussi parce que l’un des responsables de Samsung n’a pas hésité à lancer que son Note 4 bénéficierait d’un design entièrement nouveau. « Notre but, c’est de créer des produits que les consommateurs ont réellement envie d’avoir. C’est pourquoi nous cherchons une brèche dans le marché premium qui stagne actuellement« , a ainsi indiqué Yoon Han-kil, le vice-président de la division terminaux Samsung, à l’agence Reuters.

Samsung YOUM

Le prototype de Samsung YOUM présenté au CES 2013 (photo TalkAndroid)

La nouveauté Samsung sera-t-elle YOUM ? Le prototype de smartphone équipé d’une telle technologie avait été présenté au CES 2013, où la marque avait également montré des écrans flexibles dont la première itération commerciale a dû attendre le Galaxy Round à écran incurvé, à l’automne 2013. Près d’un an plus tard, le Galaxy Note 4, dont la taille d’écran (5,7 pouces) tend à être rejointe par celle de la série Galaxy S, pourrait se démarquer de ses prédécesseurs par un écran plus grand, mais sur un corps d’une taille identique, puisqu’il profiterait d’une dalle habillant les arêtes de l’appareil. Une manière de consolider sa place de premier vendeur de terminaux Android, à l’heure où Apple ne se gène pas à pointer les imitations dont il fait l’objet (voir ses récents encarts publicitaires dans la presse papier) et livre bataille contre Samsung dans un procès mené à grand bruit aux USA.