Si tout le monde s’accorde à dire que Samsung sort chaque année de très bons téléphones, il est en revanche bien plus rare de trouver des personnes dire du bien des applications intégrées d’office à leurs appareils. Une étude américaine vient justement confirmer l’impopularité des applications de Samsung embarquées dans les téléphones Galaxy S3 et S4.

Samsung-Apps

L’étude en question a été publiée il y a quelques jours par la société américaine Strategy Analytics qui a surveillé pendant le mois de mars 2014 un panel de plus de 250 utilisateurs américains de Samsung Galaxy S3 et S4. Ils ont alors observé le temps passé mensuellement par ces utilisateurs sur chacune des applications. Les résultats sont éloquents : alors que les utilisateurs de téléphones Galaxy S3 et S4 passent en moyenne moins de 7 minutes par mois sur les principales applications de Samsung (S Memo, S Voice, Chat ON), ils passent dans le même temps 149 minutes sur trois applications de Google (Google Search, Play Store et Youtube). Cette étude se concentre sur le cas de Samsung mais il y a fort à parier que cela doit également être le cas pour les autres constructeurs comme Sony ou HTC.

étude applications samsung

 

Temps moyen passé en minutes par mois par un utilisateur sur différentes applications Samsung.

 

étude application Samsung

 

Temps moyen passé en minutes par mois par un utilisateur sur différentes applications Google.

Cette étude tend surtout à montrer que les utilisateurs de Galaxy S3 et S4 n’utilisent pratiquement jamais les applications maisons de Samsung (du type Samsung Hub et Samsung App Store) permettant de télécharger des applications supplémentaires. Le temps passé sur ces deux applications est en moyenne de 0,6 minutes par mois contre 64 minutes par mois passées sur le Play Store. Dans le même temps, Strategy Analytics constate que les utilisateurs de Galaxy S3 et S4 consomment en moyenne plus de vidéo et d’applications que les autres utilisateurs de smartphones. Ils consomment 14% de vidéo en plus et 24% de data en plus que les autres utilisateurs de téléphones portables. Un propriétaire de Samsung Galaxy S4 possède également en moyenne 21 applications en plus sur son téléphones (comprenant les applications installées de base ainsi que celles rajoutées par l’utilisateur) que les propriétaires des autres smartphones.

Autrement dit, ces utilisateurs de Galaxy S3 et S4 sont bien conscients que leur téléphone est suffisamment puissant pour proposer des activités multimédias très variées mais ne s’intéressent absolument pas à ce que Samsung inclue de base dans son appareil. Et cette étude conclut que les applications de Samsung manquent cruellement de différentiation pour avoir un quelconque attrait auprès de ses clients. Ou, en d’autres termes, que Samsung n’a toujours pas compris que ses applications pré-installées sur ses téléphones ne servaient pas à grand chose quand elles font doublons avec celles de Google. C’est également un échec commercial important pour Samsung, qui parvient à vendre chaque années des millions de téléphones Galaxy S mais qui est incapable dans le même temps de fidéliser ses clients d’un point de vue logiciel. Et, à notre humble avis, ce n’est pas le Galaxy S5 qui va changer la donne.