La firme coréenne Samsung a annoncé qu’elle dédommagerait financièrement les ouvriers de ses usines qui sont ou ont été sujets à des leucémies.

l_samsung-logo-baie-vitree-650x453

Kwon Oh-hyun, l’actuel PDG de la firme Samsung, a présenté au nom de l’entreprise des excuses envers les employés de Samsung qui souffrent de problèmes de santé dû au travail effectué dans ses usines. Excuses formulées également aux familles de ceux qui y ont laissé la vie. On dénombre ainsi 26 travailleurs des usines de fabrications de terminaux à avoir contracté une leucémie (cancer/empoisonnement du sang) en raison des agents chimiques présents dans nos smartphones. Dix d’entre eux y ont déjà laissé la vie, et juste assez d’impact pour que certains sud-coréens ne soulèvent le problème. Le film Another Promise, issu du crowd-funding, avait suscité un tollé en présentant les conditions de travail des ouvriers des usines Samsung et dénonçant les agissements de la firme. Des conditions admises finalement par les dirigeants de Samsung et exprimé par le biais d’un porte-parole à CNET : « Certains des employés de Samsung sont décédés après avoir contracté une leucémie ou font actuellement face à des difficultés pour se soigner après avoir travaillé dans nos usines ».

En plus des excuses formulées, Kwon Oh-hyun a également annoncé que les malades, et les familles des défunts, recevraient des dédommagements financiers. Une compensation qui n’effacera pas la perte, mais qui représente un minimum et une reconnaissance envers les petites mains du groupe. Samsung a aussi promis d’évaluer les conditions de travail des employés pour les faire évoluer, mais également de dépêcher des experts indépendants pour enquêter sur les cas de travailleurs malades, afin de juger de la compensation « nécessaire ». Comme le rapporte CNET, Kwon Oh-hyun pourrait commencer par fournir de meilleures tenues de sécurité à ses employés puisque la SHARPS, Supporters for the Health And Rights of People in the Semiconductor Industry, a déjà alerté le grand public sur ces combinaisons « plus destinées à protéger les appareils que les individus ».