La sécurité faisait partie des grands thèmes abordés dans le cadre de la présentation d’Android L. La prochaine version d’Android, disponible dans la journée sous forme de preview réservée aux développeurs, intégrera notamment le service de séparation des données privées et professionnelles en son sein.

Samsung Knox

La prochaine version d’Android, Android L, sera pourvue d’une nouvelle interface basées sur le Material Design, plus flat et surtout truffé d’animations destinées à rendre l’usage d’un écran tactile plus proche d’une expérience « réelle ». Mais outre l’apparence, ce sont aussi les performances et les types d’usages qui sont à l’honneur. À commencer par la sécurité. On retiendra le déverrouillage intelligent des appareils lorsque la montre connectée à laquelle ils sont couplés est à proximité, mais aussi et surtout l’arrivée de Knox, le service de Samsung intégré à ses appareils depuis son Galaxy Note 3.

Knox était initialement l’apanage de Samsung, qui proposait son service sur ses propres appareils. La rivalité souvent évoquée entre Google et Samsung, lequel par son omniprésence aurait tendance à phagocyter l’OS, n’est en tout cas pas de mise dans le cadre de ce service de sécurité. Celui-ci permet de séparer en deux le smartphone (ou la tablette) en lui attribuant deux espaces, l’un dédié à l’univers professionnel (Knock Workspace) et protégé par un mot de passe, et l’autre laissé libre aux usages personnels du mobinaute. Côté pro, les données sont sécurisées via un système de chiffrement et d’authentification avancés, et l’effacement des données à distance est autorisé par l’option Absolute Theft Recovery en cas de vol.

Dans l’ensemble, ce que propose Knox se résume à la protection des données du réseau d’entreprise et des données confidentielles de l’utilisateur. Samsung indique que le tout est « à l’abri de tout piratage, virus et accès frauduleux« . Pour ce faire, seules des applications certifiées Knox peuvent être installées dans l’espace de travail sécurisé du terminal.

Samsung Knox

La tendance du Bring your own Device aidant, Android se chargera, dans sa prochaine version L, d’apporter la séparation des données professionnelles et personnelles au sein d’un même appareil. Knox sera intégré aux appareils dotés nativement de l’OS et ajouté aux terminaux mis à jour vers Android L. Une belle opération pour Samsung qui devient, au passage, le référent sécurité de Google pour le monde professionnel, et ouvre clairement la voie à un usage des androphones par les grandes entreprises ou encore par les gouvernements. De quoi chatouiller BlackBerry qui, malgré des résultats en très légère hausse publiés ces dernières semaines », voient en l’annonce de Google un mouvement « dans la bonne direction, mais loin de suffire« . Et de rappeler que, selon un analyste de Strategy Analytics, « BlackBerry est toujours le standard absolu« . Côté porte-monnaie, aucune indication n’a été fournie quant aux modalités de la « contribution » de Samsung à Android L.