Samsung avait officialisé il y a quelques semaines le Galaxy S5 LTE-A avec son écran QHD (2560 x 1440 pixels) et son Snapdragon 805. Avec un tel écran, Samsung souhaite concurrencer les LG G3 et Oppo Find 7. La firme coréenne veut même surpasser les concurrents grâce à l’utilisation d’une dalle AMOLED et non pas IPS. Samsung vient de dévoiler un peu plus de détails sur cette dalle à l’occasion d’un article publié sur le blog de la marque.

Samsung Galaxy S5 LTE-A QHD

Samsung a récemment annoncé le Galaxy S5 LTE-A, une évolution du Galaxy S5 qui passe par deux nouveautés : un écran de 5,1 pouces dont la définition abandonne le Full HD (1920 x 1080 pixels) pour se focaliser sur le QHD (2560 x 1440 pixels, aussi appelé WQHD). Le Snapdragon 801 laisse sa place à un Snapdragon 805 qui, pour rappel, troque l’Adreno 330 contre un Adreno 420, 50 % plus performant. La partie processeur évolue avec quatre cœurs Krait 450 qui peuvent être cadencés à 2,65 GHz. Enfin, le modem évolue puisque le Gobi 9×35 (catégorie 6) permet, comme le nom du téléphone l’indique, de supporter la 4G+ (LTE-Advanced) et d’atteindre une vitesse maximale théorique de 300 Mbps.

Une consommation en baisse pour l’écran QHD ?

Qui dit écran QHD, dit normalement consommation plus élevée. Samsung ne donne pas de chiffres mais aborde les améliorations qui ont été apportées à la dalle pour éviter qu’elle ne consomme trop par rapport à une dalle Full HD. Comme nous l’expliquons dans notre dossier dédié aux technologies d’écran, plus une dalle possède de pixels et plus la consommation sera élevée puisqu’il faudra piloter davantage de pixels en allumant davantage de diodes. Pour ce nouvel écran, Samsung a utilisé un nouveau matériau organique censé réduire la consommation de la dalle.

Zéro Watt au repos ?

Une autre technologie est particulièrement intéressante. Samsung indique en effet que l’écran ne consommera pas un seul Watt si l’affichage est complètement statique. Cela serait réalisé grâce à une sorte de mémoire cache intégrée au sein de la puce qui gère l’écran (display driver). On doute que la consommation soit nulle mais elle pourra être très faible. Enfin, les couleurs de l’interface du téléphone auraient été revues pour aider à réduire la consommation d’énergie. On peut penser que l’interface sera moins lumineuse et dotée davantage de zones sombres puisque les écrans AMOLED ne consomment pas d’énergie lors de l’affichage de la couleur noire.

Il faudra vérifier tous ces points lors du test de ce téléphone, s’il sort un jour en dehors de l’Asie. Samsung pourrait bien se démarquer de la concurrence en utilisant un écran QHD qui ne consomme pas plus qu’un écran Full HD. Mais n’aurait-il pas mieux valu réaliser les mêmes optimisations sur une dalle Full HD pour augmenter l’autonomie des smartphones ?