Samsung livrait il y a trois semaines une première estimation de ses résultats financiers pour le deuxième trimestre 2014. Le Coréen, comme promis, publie aujourd’hui ses résultats définitifs, indiquant sur le marché mobile « des livraisons en hausse mais des bénéfices incertains« .

Samsung

Les chiffres globaux de Samsung n’ont pas changé en quelques jours, mais se précisent aujourd’hui, notamment en termes de répartition. Pour le deuxième trimestre 2014 clôturé le 30 juin dernier, Samsung annonce ainsi des revenus à hauteur de 52 350 milliards de wons, soit 37,9 milliards d’euros. La baisse de ce chiffre d’affaires s’élève à 2 % d’un trimestre à l’autre, mais atteint 8,89 % entre les deuxièmes trimestres 2013 et 2014. Du côté des bénéfices, le Coréen relève une baisse de 15 % en un trimestre, avec 7190 milliards de wons, soit 5,2 milliards d’euros. A la même période en 2013, la marque avait engrangé un bénéfice de 9530 milliards de wons.

Si l’on constate un ralentissement des revenus et surtout un fléchissement des marges réalisées par Samsung à l’échelle de Samsung Electronics, sa division mobiles fait partie des sections les plus emblématiques de ce mouvement. Sa branche semi-conducteurs, et notamment son activité dans les modules de mémoire, a en effet réalisé un bénéfice solide, avec une augmentation établie à 10 % entre les premier et deuxième trimestre. Côté écrans, Samsung indique une relative stabilité.

Une section mobile aux bénéfices en nette baisse

La section qui nous intéresse le plus est certainement la plus délicate pour Samsung. La marque, dont une large part de la notoriété tient à ses smartphones et tablettes de la gamme Galaxy, doit la moitié de son chiffre d’affaires au monde mobile, a engrangé 27 510 milliards de wons, soit 19,9 milliards d’euros au deuxième trimestre (sur 28 450 milliards de wons pour l’ensemble de la division IT & Mobile Communications). Un an plus tôt, ses revenus avaient dépassé les 35 000 milliards de wons, avec un bénéfice établi à 6 280 milliards de wons, soit 4,5 milliards d’euros. Cette année, on ne dépasse pas les 4 420 milliards de wons (3,2 milliards d’euros). Samsung, qui se console en rappelant que « la demande du marché pour les produits mobiles au deuxième trimestre est traditionnellement basse« . Comme au début du mois, la marque déplore également « une demande en tablettes qui a légèrement baissé« .

Puisqu’on ne laisse jamais des chiffres en baisse sans commentaire, Samsung se focalise sur un deuxième semestre 2014 où il lancera « de nouveaux terminaux mobiles premium » (le Galaxy Note 4 ?), tandis que les Galaxy Tab S et Galaxy Tab 4, dont tous les modèles ne sont pas disponibles en France notamment, seront lancées dans de nouveaux pays. Samsung compte également mettre l’accent sur le domaine des objets connectés, où il compte « renforcer sa prédominance sur le marché« . On pense ici au brevet de Gear S repéré hier, et qui pourrait aboutir au lancement d’une Gear 3. Malgré ces belles intentions, Samsung termine sur une note peu enthousiaste, indiquant que ses « perspectives d’amélioration de ses marges bénéficiaires sont encore incertaines à cause d’une compétitivité du marché croissante« . Nous voilà prévenus.