Le Galaxy Note Edge était la grosse surprise que Samsung avait réussi à conserver jusqu’à son annonce de l’après-midi. Le Galaxy Note Edge n’est rien de moins qu’un Galaxy Note 4, à ceci près que son écran “déborde” et se courbe sur le côté droit de l’appareil. Pour quoi faire ? Nous avons essayé de trouver des réponses lors de notre première prise en main.

Galaxy Note Edge IFA-0001

À bien y réfléchir, la relation qu’entretient Samsung avec ses fans ressemble à un vieux couple. Durant ces dernières années, le constructeur coréen n’a pas hésité à plonger dans la routine, à sortir une multitude de smartphones aux évolutions à peine visibles que son public achetait toujours les yeux fermés. Alors quand, du jour au lendemain, Samsung innove et montre un terminal en rupture complète avec les standards du milieu, on est étonné, pour ne pas dire choqué. Et ce choc, il a pour cause le Galaxy Edge. Il s’agit d’un smartphone haut de gamme, aux caractéristiques similaires au Galaxy Note 4 mais avec un détail immanquable en plus : un immense écran dont le bord droit plonge jusqu’à l’arrête et se courbe. Mais que s’est-il passé dans la tête de Samsung ?

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Cet écran est franchement étonnant mais reprend en fait le design du prototype Yum de la marque présenté en 2013 au CES. Précisons-le avant toute chose, cet écran courbé est un seul et même écran et non pas un écran auquel on aurait rattaché un écran courbe. Pourtant, d’un point de vue logiciel, il y a une nette démarcation entre l’écran classique, “plat”, et l’arrondi sur la droite. La partie plate se comporte comme un écran classique de smartphone : on y navigue de façon habituelle avec des swipe à droite et à gauche, une grille d’applications et une barre de notification Android en hauteur, tout ce qu’il y a de plus traditionnel. À ceci près que, contrairement aux autres smartphones, il n’y a aucun raccourci en bas de l’écran, juste un petit indicateur pour signaler sur quel volet du launcher on se trouve. La partie courbée quant à elle accueille les raccourcis que l’on trouvait au bas de l’écran : le dialer, les contacts, les SMS, un dossier ou n’importe quel autre raccourci que l’on décide de mettre dessus.

Galaxy Note Edge IFA-0002

Car avec cette partie courbe, Samsung a bien tenté d’innover et de bousculer les habitudes des utilisateurs d’Android. Cette barre de raccourcis – puisqu’il s’agit bien pour le moment de sa seule fonction – permet d’avoir accès rapidement à des applications diverses (un chronomètre, un mètre-centimètre, les fonctionnalités de l’appareil photo) ou encore des widgets ou des notifications. L’avantage de cette partie courbée, c’est qu’elle est en permanence sous nos yeux. Quand le téléphone est verrouillé, elle affiche le début des SMS, prévient d’un rendez-vous ou d’un appel entrant. Elle se veut avant tout pratique et discrète. Est-ce qu’à l’usage elle sera vraiment pratique ? Tout dépendra de ce qu’en font les développeurs, qui ont désormais accès à un SDK pour créer des applications dédiées  à cette partie du téléphone. En l’état, c’est plus un (joli) gadget qu’autre chose.

Ne soyons toutefois pas trop mauvaise langue. En dépit d’un usage qui nous semble pour le moment un peu limité, on ne peut qu’être admiratif devant la prouesse de Samsung. Cet écran courbe a réellement de la gueule et j’avoue avoir pris du plaisir à caresser cet étrange et très bel affichage encore jamais vu dans un appareil grand public. Avec le Galaxy Note Edge, Samsung veut faire passer un message qui ne peut pas laisser insensibles les amateurs de nouvelles technologies : nous avons devant les yeux l’écran du futur et il est diablement excitant.