Lors de l’IFA, Samsung a officialisé le Galaxy Note 4, son smartphone très haut de gamme intégrant un Snapdragon 805 et son architecture Krait 450 en 32 bits. Mais le constructeur coréen a totalement mis de côté une éventuelle version 64 bits du smartphone, équipée en Exynos 5433. Pourtant, les rumeurs se font de plus en plus insistantes autour de cet hypothétique modèle.

Galaxy Note Edge IFA-0011

Au mois de juin dernier, deux résultats AnTuTu du Galaxy Note 4 avaient fait surface sur la toile. On pouvait distinguer deux modèles différents : le SM-N910S équipé d’un Snapdragon 805 et le SM-N910C avec son Exynos 5433. Si la fiche technique du premier modèle s’est révélée exacte lors de l’officialisation du Galxy Note 4 par Samsung à l’IFA, le second modèle n’existe toujours pas officiellement. Pourtant, les indices se multiplient puisqu’il y a quelques jours, on a vu apparaître sur la toile le résultat du benchmark Geekbench pour un modèle SM-N910U équipé d’un … processeur Samsung ARM en 64 bits.

De là à dire que c’est l’Exynos 5433, il n’y a qu’un pas. L’Exynos 5433 devrait être une évolution notable des SoC de Samsung. Il est donc étonnant que le Coréen conserve un numéro de modèle en 543x. Au programme : l’utilisation de cœurs ARM prenants en charge le jeu d’instruction ARMv8 64 bits. Selon AnTuTu, on devrait être en présence de quatre cœurs Cortex-A57 et de quatre autres cœurs Cortex-A53. On sent donc à plein nez l’utilisation de l’architecture big.LITTLE et HMP pour faire fonctionner tout ce petit monde en même temps ou pas, selon les besoins en performance et en économie d’énergie.

La puce graphique devrait également évoluer avec la présence d’un Mali-T760 d’ARM. Si Samsung n’a pas dévoilé de Galaxy Note 4 64 bits lors de l’IFA, c’est sûrement à cause d’un léger retard dans la production de l’Exynos 5433. D’un point de vue marketing, la comparaison avec l’iPhone 6 Plus sera moins vendeuse pour le smartphone de Samsung à cause d’un processeur « seulement » 32 bits face au A8 64 bits d’Apple. Certains diront qu’Android L (la première version de l’OS de Google à supporter pleinement les SoC 64 bits) n’est pas encore prêt, mais la plupart des puces 64 bits permettent un gain de performance, même sur des systèmes 32 bits, grâce à l’amélioration architecturale apportée par les fabricants. On n’attend maintenant plus que l’annonce officielle de Samsung pour ce Galaxy Note 4 64 bits.