Hier soir, nous avons eu l’occasion de jouer une petite heure avec le Galaxy S5 4G+ de Samsung qui est pour le moment disponible chez Bouygues Telecom et B&You pour 569 euros ou chez Sosh et Orange pour 499 et 679 euros. Nous en avons profité pour étudier de plus près l’appareil et des benchmarks pour tenter de mesurer l’écart qui peut exister entre un S5 classique et cette version 4G+. Rappelons qu’elle est en effet équipée d’un Snapdragon 805 et d’un modem capable de supporter les débits théoriques de 300 Mbps de la LTE-Advanced.

Edit du 01/10 à 14h40 : nous avons précisé la partie débits de la 4G+

Samsung Galaxy S5 4G+ Prise en main 3

Le Samsung Galaxy S5 4G+ est la version européenne du S5 LTE-A. Les deux modèles sont quasiment similaires et reprennent la base du Galaxy S5, bien que certains composants aient évolué. Sur la version européenne 4G+, on trouve toujours une dalle AMOLED Full HD (1080p) de 5,1 pouces alors que le modèle LTE-A dispose d’une dalle QHD AMOLED. Autre point de différenciation : le modèle 4G+ possède 2 Go de RAM, comme le S5 standard, alors que le S5 LTE-A dispose lui de 3 Go de mémoire vive. Mais surtout, c’est au niveau du SoC que tout se joue : les Galaxy S5 LTE-A et 4G+ troquent le Snapdragon 801 pour le tout nouveau Snapdragon 805 dont la principale nouveauté est la présence de l’Adreno 420, la puce graphique censée être bien plus performante que l’Adreno 330. Nous verrons les résultats un peu plus loin dans la prise en main. Pour le reste des spécifications, ce sont les mêmes que celles du Galaxy S5 standard.

Samsung Galaxy S5 4G+ Prise en main 2

Au niveau design, rien ne différencie un Galaxy S5 d’un Galaxy S5 LTE-A ou d’un 4G+. Un petit détail tout de même : on trouve sur la coque arrière l’inscription 4G+ qui ne laisse planer aucun doute sur la capacité de l’appareil à supporter les réseaux mobiles à très haut débit. La 4G+ (aussi appelée LTE-Advanced) est une évolution de la 4G qui permet, en théorie, d’atteindre 300 Mpbs. Mais du fait de la distribution des fréquences en France, Bouygues Telecom est limité à 225 Mbps, tout comme Orange. Sur certaines zones, on devrait même être à 190 Mbps. Pour le moment, Bouygues Telecom couvre 17 villes en 4G+ contre 2 villes pour Orange.

Samsung Galaxy S5 4G+ Prise en main 6

Alors, ça donne quoi la 4G+ ? Nous captions bien la 4G+ dans nos locaux à Paris (entre 3 et 4 barres durant les tests) mais le débit n’était pas très élevé dans un premier temps. Au mieux, nous avons atteint un peu plus de 50 Mbps en téléchargement et un peu plus de 30 Mbps en upload. Mais lors d’un deuxième essai à Issy-les-Moulineaux, les débits étaient plus plus intéressants avec respectivement 194 Mbps et 33 Mbps. Pourquoi de telles différences ? Un réseau encore un peu jeune ou peu adapté aux grandes villes ? Il faudra laisser un peu plus de temps aux opérateurs de mettre en place leur réseau 4G+ pour le tester de manière un peu plus approfondie.

Samsung Galaxy S5 4G+ Prise en main 5

Quid des performances ?

Passons maintenant aux performances. Sur le papier, le Galaxy S5 4G+ doit être un foudre de guerre, puisque c’est la première fois qu’on trouve un Snapdragon 805 et son Adreno 420 sur un smartphone doté d’une dalle Full HD. D’habitude, cette puce se trouve sur les smartphones QHD puisque ces dalles possèdent 78 % de pixels supplémentaires et l’Adreno 420, des performances environ 50 % supérieures à l’Adreno 330. La hausse du nombre de pixels impose une puce plus puissante pour gérer correctement les graphismes et la hausse de puissance sera dans les faits « consommée » par la gourmandise d’une définition plus élevée. A contrario, conserver une dalle Full HD et passer à l’Adreno 420 devrait donc sérieusement booster les performances. Dans la pratique, avec des benchmarks, cela se vérifie.

 Samsung Galaxy S5 4G+Samsung Galaxy S5
AnTuTu 5.x48 90046 600
Manhattan (offscreen 1080p)19,3 FPS11,7 FPS
T-Rex (offscreen 1080p)43,7 FPS28 FPS
3DMark (Ice Storm Unlimited)21 10019 800

Comme on peut le voir, le gain est assez impressionnant sur les benchmarks graphiques et c’est normal puisque si Qualcomm annonce 50 % de performance supplémentaire pour l’Adreno 420, les quatre cœurs Krait 450 apportent une évolution mineure aux Krait 400 des Snapdragon 800/801. Sur AnTuTu et 3DMark, des tests qui font appel au GPU mais également au CPU, la hausse est présente, mais pas vraiment notable : entre 4 et 7 % de différence. En revanche, sur GFXBench qui fait bien plus appel à la puce graphique, la différence est bien là : entre 56 et 65 % de différence selon le test.

Benchmarks-Samsung-Galaxy-S5-4G+

À l’usage, le téléphone était bien entendu très réactif. Dans les jeux, le constat est un peu plus mitigé. Nous avons lancé Real Racing 3 pour tenter de réaliser notre test habituel de 20 minutes afin de détecter une éventuelle surchauffe qui obligerait le processeur et le GPU à ralentir la cadence. Nous n’avons pas pu mener ce test à bien, peut-être à cause d’une incompatibilité entre notre logiciel de mesure et l’Adreno 420. Cependant, le dos de la coque du téléphone devenait rapidement chaud et si le jeu était parfois parfaitement fluide, il nous est arrivé de tomber nez à nez avec des longues saccades qui rendaient le jeu injouable. Pour rappel, sur le Galaxy S5 standard, les sessions prolongées de jeu avaient pour conséquence de faire baisser notablement les performances. La petite heure de prise en main ne nous a donc pas suffi à réellement tester le téléphone comme nous l’aurions souhaité et nous espérons donc rapidement pouvoir réaliser un test approfondi du Galaxy S5 4G+.

Samsung Galaxy S5 4G+ Prise en main

Le Galaxy S5 4G+ est vraiment intéressant en termes de fiche technique. Mais à l’usage pendant une heure, on a du mal à se faire un avis définitif sur les apports de la 4G+ et du Snapdragon 805. Pourtant, en théorie, le Galaxy S5 4G+ a tout pour lui, avec un prix vraiment intéressant de 499 euros. D’autant plus que chez la concurrence, on ne trouve aucun téléphone 4G+ Full HD en Snapdragon 805.