Un site chinois a désossé le Galaxy Note 4 pour connaître un peu plus l’origine des composants. L’occasion pour découvrir que le capteur photo de 16 mégapixels n’est pas l’ISOCELL Samsung du Galaxy S5 mais un IMX240 en provenance de Sony.

Galaxy Note 4 IT168

Avec le Galaxy S5, Samsung avait dévoilé un capteur maison de 16 mégapixels dénommé ISOCELL. Il n’avait pas été accueilli en héros du fait des quelques faiblesses, notamment en basse luminosité. C’est peut-être pour cette raison que Samsung a troqué la technologie ISOCELL pour un capteur Sony IMX240 dans le Galaxy Note 4. Le géant coréen n’a pas abordé publiquement le sujet puisque sur son site Internet, peu d’informations ont filtré sur le capteur. Il aura donc fallu attendre que le site chinois IT168 mette la main sur le terminal de Samsung et le démonte pour savoir ce qui se cachait sous la coque.

La raison de ce changement pourrait aussi provenir de la stabilisation optique, un mécanisme présent dans le Galaxy Note 4 alors que le Galaxy S5 en était dépourvu. Il est donc possible que Samsung n’ait pas réussi à intégrer un tel mécanisme dans son capteur maison, ce qui aurait poussé le géant coréen à aller faire ses emplettes chez son concurrent Sony. La taille du capteur est de 1/2,6″, soit 15 % de plus que la plupart des capteurs haut de gamme qui tournent plutôt à 1/3″. Pour des résultats pratiques, il faudra attendre notre test du Galaxy Note 4 qui sera publié d’ici quelques jours.

Sony IMX240 GN4

Pour rappel, le Galaxy Note 4 intègre un capteur 16 mégapixels à l’arrière (f/2.2 avec stabilisation optique) mais aussi un capteur de 3,7 mégapixels (f/1.9) à l’avant pour les amateurs de selfies. Le capteur principal est également capable de filmer en UHD / 4K à 30 images par seconde. On notera également que le capteur Sony équipe aussi le Samsung Galaxy S5 LTE-A, bien que l’on ne sache pas encore s’il est intégré au Galaxy S5 4G+ commercialisé en France.