Samsung vient d’annoncer avoir débuter la production des puces de LPDDR4 à destination des smartphones et tablettes. De quoi permettre la production de modules de 4 Go pour les futurs appareils.

Samsung LPDDR4

L’année 2015 devrait être celle de la LPDDR4 sur les appareils haut de gamme. Le premier indice nous venait de Qualcomm qui propose depuis quelques semaines son smartphone et sa tablette de développement à base de Snapdragon 810 et de LPDDR4. Samsung vient d’annoncer la mise en production de masse de cette nouvelle mémoire vive à destination des smartphones et des tablettes. Plus exactement, le géant coréen a annoncé avoir débuter la production de masse des puces de LPDDR4 d’une capacité de 1 Go chacune.

Pour atteindre 4 Go de mémoire vive, il faudra ainsi entasser 4 puces les unes sur les autres qui formeront alors un module. Actuellement, la densité de la LPDDR3 est inférieure puisque les puces ne dépassent pas 512 Mo et il faut donc en coller 8 les unes sur les autres pour atteindre 4 Go, augmentant alors la consommation totale et l’épaisseur. La LPDDR4 est plus dense et moins gourmande en énergie puisqu’elle se contente d’une tension de 1,1V contre 1,2V pour la LPDDR3. Cette nouvelle mémoire vive est toujours gravée en 20nm, comme les puces actuelles de LPDDR3 de Samsung.

Pour le moment, Samsung produira des modules de 2 et 3 Go de LPDDR4 basés respectivement sur des puces de 1 Go et 750 Mo. Les modules de 4 Go arriveront plus tard, au début de l’année 2015. Cette nouvelle mémoire vive devrait permettre, en plus de la légère baisse de consommation, des performances à la hausse avec une plus grande bande passante, pouvant atteindre 3200 Mbps là où les modules actuels se contentent de 1866 Mbps. Pour le moment, aucun constructeur n’a annoncé de smartphones en LPDDR4 mais les prochains flagships devraient en être équipés si l’on en croit les dernières rumeurs.