Le système de paiement mobile de Samsung, baptisé Samsung Pay, ne sortira pas avant le deuxième semestre. Et rares seront les marchés à pouvoir en bénéficier.

samsung-pay-04

Lors du Mobile World Congress organisé il y a tout juste deux mois, Samsung présentait son système de paiement mobile, baptisé Samsung Pay. Les précisions à son sujet étaient encore maigres, mais une chose était sûre : dans la course au paiement mobile, Apple (Apple Pay) et Google (Android Pay) ne seraient pas seuls en lice.

Dès son annonce, on savait l’essentiel de Samsung Pay. D’abord, que ce système de paiement serait inauguré sur les Galaxy S6 et S6 edge, que sa technologie repose sur le système Magnetic Secure Transmission hérité du rachat de la start-up LoopPay, et enfin, qu’aux États-Unis, le Coréen serait partenaire d’American Express et de MasterCard. Or, tandis qu’il était attendu en même temps que les deux smartphones, sortis en avril dernier, Samsung Pay ne s’est pas encore montré, même aux USA.

C’est à l’occasion de la publication des résultats financiers de Samsung pour le premier trimestre 2015, où l’attente du Galaxy S6 s’est cruellement fait sentir, que Park Jin-young, le directeur général de la firme, a finalement communiqué sur le sujet. Il a ainsi indiqué que le « planning de lancement dans les autres pays après la Corée et les États-Unis au deuxième semestre de l’année est toujours en cours de réflexion », précisant en outre que la compatibilité d’une prochaine montre connectée de la marque avec Samsung Pay était toujours à l’examen. De son côté, Apple Pay est pour le moment disponible uniquement aux États-Unis, qui devraient rapidement se muer en terrain privilégié pour la bataille du paiement mobile.