Un brevet publié par l’US Patent & Trademark Office aux États-Unis et repéré par le site Patentlymobile nous dévoile les détails d’un projet très intéressant dans les cartons chez Samsung. Le géant coréen prévoit un smartphone capable de se transformer en ordinateur une fois inséré dans un dock doté d’un clavier et d’un écran.

Samsung-brevet-ordinateur-Android-Windows-dock

La convergence des appareils mobiles et des ordinateurs de bureau est en marche depuis quelques années. D’ailleurs, j’imagine très bien un futur dans lequel on rentre chez soi le soir, on insère son smartphone dans un dock relié à un écran pour le transformer en ordinateur portable. Les ingénieurs du géant coréen semblent vouloir aller dans ce sens si l’on en croit le brevet publié récemment par l’organisme américain en charge des brevets. Samsung prépare un dock doté d’un écran ressemblant énormément à un ordinateur portable. Toutefois, il disposerait seulement d’un clavier, d’un trackpad et d’un écran. La partie processeur, mémoire vive et espace de stockage serait pris en charge par un smartphone qui viendrait se brancher dans une zone spéciale, au-dessus du clavier. Le smartphone passerait en mode dock et l’image serait alors retransmise sur l’écran avec le combo clavier / trackpad en périphérique de saisie.

Samsung irait encore plus loin puisque le smartphone (ou plutôt phablette comme l’appelle le géant coréen dans son brevet) serait bel et bien installé sous Android mais passerait sous Windows une fois relié au dock. On imagine alors très bien un Galaxy Note 5 sous Android 5.1 Lollipop se transformer en phablette sous Windows 10 une fois insérée dans le dock prévu à cet effet. On serait donc face à un véritable ordinateur portable avec un écran, un clavier et un trackpad permettant de travailler bien plus confortablement que sur une phablette.

Ce brevet pose toutefois quelques questions. Même si la puissance des puces mobiles a augmenté de manière exponentielle ses dernières années et rattrape petit à petit la puissance des processeurs destinés aux ordinateurs portables, le fossé de performances entre les deux est tout de même encore présent. Ce système pourrait donc éprouver des difficultés pour faire correctement tourner des logiciels un peu lourds comme Photoshop. Mais pour du traitement de texte et de la navigation sur Internet, ce projet pourrait être très intéressant. On croit également savoir que Google et Microsoft ont du mal à accepter ce genre de produit, permettant au consommateur de choisir au démarrage entre les deux systèmes d’exploitation. Mais l’impossibilité de démarrer Windows en mode phablette et Android en mode dock pourrait rassurer les deux géants.