Depuis son entrée sur le marché des trackers d’activité avec son Mi Band en juillet 2014, Xiaomi a pris la deuxième place en termes de parts de marché, derrière Fitbit, mais devant Garmin, Samsung et Jawbone.

xiaomi mi band 2

Xiaomi s’est lancé sur le marché des bracelets connectés en juillet 2014 lors du lancement du Mi Band. Auparavant, le constructeur chinois ne possédait aucun bracelet connecté et n’était donc pas présent sur ce marché. Pourtant, en un peu plus de 6 mois, le géant chinois a réussi à se hisser à la seconde place du classement des constructeurs de trackers d’activité avec 2,8 millions de produits livrés lors du premier trimestre 2015. À titre de comparaison, Fitbit a livré 3,9 millions de bracelets et montres connectés contre moins d’un million pour Garmin (0,7 million), Samsung (0,6 million) et Jawbone (0,5 million). Au total, ce sont environ 11,4 millions de bracelets et montres connectés qui ont été livré par l’ensemble des constructeurs lors du premier semestre 2015. C’est trois fois plus qu’à la même période l’an dernier. Du fait de l’entrée de Xiaomi sur ce marché qui rafle quasiment 25 % des parts de marché, les 4 autres grands acteurs voient tous leur part de marché en baisse malgré une hausse de leurs livraisons.

IDC Wearable tracker Q1 15

Fitbit reste toutefois le leader incontesté de ce marché avec une large gamme de produits avec notamment les Charge, Charge HR et Surge. L’entreprise prépare d’ailleurs activement son entrée en bourse. Xiaomi ne possède pour l’instant qu’un seul produit, vendu dans quelques pays. Avec une commercialisation internationale, les chiffres de vente potentiels pourraient bien donner le vertige. Il est d’ailleurs possible, depuis quelques jours, de se procurer le Mi Band directement sur la boutique en ligne de Xiaomi, si les frais de port extrêmement élevés ne vous rebutent pas.

Dans ce top 5, on note un seul constructeur qui propose des produits sous Android Wear : Samsung. Toutefois, la part de marché du géant coréen est passée de 7,10 % à 5,60 % du quatrième trimestre 2014 au premier trimestre 2015. On imagine que la Gear Live et la Gear S n’ont lui pas permis redresser la barre. D’autant que la majorité des montres et bracelets de la marque sont sous Tizen, un OS qui nécessite un smartphone Samsung pour configurer l’appareil. La prochaine montre (ronde) de Samsung sera aussi sous Tizen et devrait prendre le nom de Gear A.