Samsung présente aujourd’hui sa toute nouvelle tablette orientée vers l’entrée de gamme. Baptisée Galaxy Tab E, elle se destine essentiellement à l’Asie.

Samsung Galaxy Tab E

Nous en entendions parler la semaine dernière, et la voilà officielle. La Galaxy Tab E, nouvelle tablette de Samsung, vient d’être dévoilée par le constructeur à Taïwan, et se situe un peu plus en entrée de gamme que la récente Galaxy Tab A. Facturée environ 180 euros (6999 dollars taïwanais), la tablette présente en effet des caractéristiques modestes.

Pour ce que l’on sait aujourd’hui, la Galaxy Tab E est dotée d’un écran de 9,6 pouces d’une définition de 1280 x 800 pixels, soit environ 157 ppp. Ce n’est donc pas du côté de l’affichage que brillera l’appareil, en outre doté d’un SoC quadricœur à 1,3 GHz dont l’origine n’a pas encore été précisée par Samsung – on peut s’attendre à du MediaTek ou, comme le suggère SamMobile, à une puce signée Spreadtrum. Celle-ci est quoi qu’il en soit associée à 1,5 Go de RAM, à une mémoire de 8 Go combinée à un port microSD, à un appareil photo dorsal de 2 mégapixels et est animée par une batterie de 5000 mAh. Dommage pour elle, cette Galaxy Tab E est équipée de KitKat tandis que ses concurrentes sortent désormais le plus souvent sous Lollipop, et n’est pour l’heure proposée qu’en version WiFi.

Avec de telles caractéristiques, et à l’heure où les produits d’entrée de gamme se multiplient chez la concurrence, il est fort probable que Samsung réserve sa Galaxy Tab E au marché taïwanais où elle a été annoncée. Une version 3G de l’appareil devrait d’ailleurs prochainement y être présentée.