D’après les médias coréens, l’accord trouvé entre Samsung et ARM porte sur cinq ans et permettrait à Samsung de ne pas lancer la production de GPU maison avant un long moment.

Mali-GPU-ARM

Ces dernières années, le géant coréen de l’électronique, Samsung, a su redistribuer les cartes en matière de production de CPU grâce à sa gamme Exynos. C’est d’autant plus vrai que les puces utilisées dans les derniers fleurons de la marque se positionnent comme les meilleures sur le marché actuel du mobile. Et c’est aussi parce qu’elles sont couplées à des puces graphiques ARM, fondeur avec lequel Samsung a conclu un partenariat il y a peu. Un partenariat qui concerne notamment l’utilisation des puces Mali-T820, Mali-T830, Mali-T860, Mali-T880, et évidemment les prochaines générations.

Et si l’on en croit les informations de Business Korea, l’accord trouvé entre les deux parties porte sur cinq années, et le constructeur coréen y a investi une grosse somme d’argent. Logiquement donc, la firme devrait ralentir le pas concernant la production de sa propre puce graphique et se consacrer pour le moment au développement. Il ne semble pas y avoir d’accord d’exclusivité entre Samsung et ARM, mais les coûts engendrés par la production de GPU maison devrait freiner les ardeurs du Coréen, qui peut maintenant compter sur son allié pour s’occuper de cette partie du travail.

Pour le moment, il ne s’agit que de suppositions, et Samsung n’a pas communiqué sur un éventuel retardement de sa production de GPU, dont certains étaient pressentis pour équiper des terminaux à la mi-2015. Dans tous les cas, les performances affichées actuellement par les puces ARM laissent à la firme le temps de voir venir.