Le géant sud-coréen de l’électronique a révélé cette nuit ses résultats financiers. Malgré ses bons chiffres propulsés par sa branche de semi-conducteurs, le constructeur accuse le coup du côté des smartphones en raison de la baisse des ventes des entrées et milieux de gamme. Une baisse qui va être épongée par une révision des prix du Galaxy S6 et de son petit frère aux bords biseautés.

Samsung Galaxy S6

Dans l’ensemble, le second trimestre 2015 n’est pas mauvais pour Samsung qui, malgré une baisse par rapport à l’année dernière, progresse nettement en comparaison des trois premiers mois de l’année. Ainsi, bénéfice net et marge opérationnelle sont en retrait depuis la même période de l’exercice précédent (- 8 % sur un an pour le bénéfice net, mais en hausse de près de 25 % en un trimestre), en grande partie en raison d’une chute de 16 % des résultats mobiles dans le monde. Il est vrai que la concurrence fait rage, et Samsung doit composer non seulement avec Apple sur le segment du haut de gamme, mais également avec la multiplication des constructeurs chinois sur le milieu et l’entrée de gamme. Parallèlement à ce constat général, la marque accuse également ses difficultés à répondre à la demande de Galaxy S6 edge à sa sortie pour expliquer cet affaissement.

Bien décidé à conserver sa place de numéro un, Samsung ne compte toutefois pas rester les bras ballants et promet une croissance de sa division mobile sur le second semestre de l’année. Pour cela, le plan d’attaque est clair : le but est de « maintenir ses ventes de smartphones haut de gamme en ajustant de manière flexible le prix des Galaxy S6 et Galaxy S6 edge », et de « lancer un nouveau modèle avec un écran plus grand », ce qui confirme les nombreuses rumeurs au sujet du Galaxy S6 EDGE+. Cela laisse comprendre que le prix des deux flagships de début d’année devrait être revu à la baisse au cours des prochains mois. En outre, une sortie anticipée en août pour éviter de se retrouver en confrontation directe avec les nouveaux smartphones d’Apple pourrait donner à la marque coréenne un peu de répit en ce début de second semestre.

Un trimestre sauvé par les TV et les semi-conducteurs

Malgré ces résultats mitigés dans le domaine de la téléphonie mobile, Samsung affiche toujours des bénéfices colossaux, en grande partie grâce à sa branche de semi-conducteurs, qui hier encore annonçait la mise sur le marché d’un nouveau module photo, mais également à l’arrivée de nouveaux modèles de téléviseurs. Entre les écrans incurvés, les grands écrans UHD (4K) et la nouvelle gamme SUHD lancée par le Sud-Coréen, ce marché pourtant stagnant a réussi à dépasser ses performances du premier trimestre, et compte bien enregistrer une croissance par rapport à l’exercice 2014 sur le second semestre, la cible étant clairement les pays développés désormais.