Après Google, au tour de Samsung d’annoncer la mise en place d’une nouvelle politique concernant les mises à jour de sécurité. Celles-ci seront déployées beaucoup plus rapidement, puisqu’il est question d’environ une mise à jour par mois. La faille Stagefright semble avoir fait peur à l’industrie Android.

données privées

La toute récente faille de sécurité Stagefright qui a fait grand bruit va-t-elle faire changer les habitudes des constructeurs et des utilisateurs sous Android ? Il se pourrait bien, puisqu’après Google qui a annoncé la mise à disposition de mises à jour de sécurité mensuelles, Samsung emprunte la même voie et vient d’annoncer une mesure similaire. Sur le blog de la marque, on peut en effet lire que la politique de mise à jour des appareils sous Android sera revue afin de rendre plus rapide le déploiement des mises à jour de sécurité. Celles-ci seront désormais plus régulières, environ une fois par mois indique Samsung. Dans les faits, le géant coréen pourra accéder aux corrections mensuelles apportées par Google dans le code source d’AOSP, en plus de certaines mises à jour inhérentes aux appareils Samsung. On pense notamment à la faille récemment retrouvée dans le clavier par défaut.

Les détails de cette nouvelle politique sont encore inconnus, puisque Samsung est obligé de travailler main dans la main avec les différents opérateurs à travers le monde afin de pouvoir implémenter cette nouvelle approche. Il faudra en effet que les opérateurs jouent le jeu, pour valider et certifier rapidement les mises à jour de sécurité, afin que les possesseurs d’un mobile Samsung acheté chez un opérateur n’attendent pas plusieurs jours voire semaines de plus que s’ils avaient acheté un téléphone nu, avant de recevoir les mises à jour.

Dans son communiqué de presse, Samsung évoque le besoin de ce nouveau système face aux menaces récentes, à l’image de Stagefright. Cette faille a forcé Samsung à repenser sa manière de fonctionner afin de pouvoir apporter une réponse rapide à ses clients afin de garder un parc d’appareils à jour et protégé. D’ailleurs, la mise à jour de sécurité corrigeant la faille de sécurité Stagefright pour les Galaxy Note Edge, S5, S6 et S6 edge est actuellement en train d’être déployée dans certains pays. On imagine que d’autres constructeurs vont suivre cette politique de mises à jour mensuelles, qui est une réelle plus-value pour l’utilisateur final.