Qui n’a jamais rêvé de communiquer comme dans Star Wars par hologramme interposé ? L’idée semble en tout cas séduire Samsung, qui travaille à la réalisation d’un smartphone doté d’une telle technologie.

samsung-ecran-holographique

Après les écrans incurvés, Samsung pourrait aller encore plus loin dans l’innovation en développant un smartphone doté d’un écran capable de projeter un hologramme. C’est en tout cas ce que dévoile un brevet récemment mis en lumière par PatlentyMobile.

Publié récemment par l’USPTO, le bureau américain des brevets et marques déposées, le document en question a été déposé au troisième trimestre 2014 par Samsung et contient divers schémas représentant un smartphone, recouvert d’une coque à rabat (comme les Flip Covers de la marque) munie d’un guide d’onde. Lorsqu’une partie correspondante de l’écran émet une lumière, une image holographique peut alors être projetée au-dessus du guide.

Dans un schéma en perspective, le brevet illustre un écran capable de projeter de manière indépendante différentes icônes. De là à imaginer la projection d’une image plus grande et animée, à l’instar d’une personne lors d’une vidéoconférence, il n’y a qu’un pas, d’autant que l’idée a déjà été soulevée par Leia Inc. (dont le nom est une référence à la Princesse de Star Wars), et présentée à l’occasion du Mobile World Congress en début d’année.

Le prochain marché concurrentiel ?

Outre Samsung et Leia, qui envisagent tous deux une solution intégrée autant que possible à l’écran, d’autres entreprises cherchent aujourd’hui à réaliser ce rêve d’enfant futuriste avec plus ou moins de succès. Microsoft de son côté a déjà présenté HoloLens, son casque de réalité augmentée, tandis que certains accessoiristes comme Holho permettent déjà d’afficher un élément de l’écran sous forme d’hologramme sous certaines conditions. Un fan du concept a d’ailleurs réussi à reproduire le même résultat avec une simple boîte de CD et quelques bouts d’adhésif.

Quoi qu’il en soit, de tels smartphones ne sont certainement pas prévus pour tout de suite, et les écrans incurvés ont encore de beaux jours devant eux avant d’être relégués au rang de vieilles technologies auxquelles plus personne ne prête attention.