Un mois après son lancement en Corée du Sud, Samsung fait un premier point sur Samsung Pay, son système de paiement sans contact par smartphone. Le Coréen s’en montre très satisfait, statistiques à l’appui.

samsung-pay-04

En un mois, Samsung Pay a été à l’origine de 1,5 million de transactions en Corée du Sud. Samsung affirme qu’entre le 20 août et le 20 septembre ce ne sont pas moins de 30 millions de dollars (35,1 milliards de wons) qui ont été dépensés en passant par le système de paiement sans contact du géant coréen. Samsung se montre particulièrement satisfait du résultat et parle « d’un départ réussi », sans que l’on puisse toutefois comparer ce résultat avec le total de transactions effectuées dans le pays ou le comparer à son principal concurrent, Apple Pay.

Quoi qu’il en soit, Samsung explique que 60 % des transactions ont été réalisées sur le Galaxy Note 5, que 36 % des utilisateurs de Samsung Pay étaient actifs durant le mois et qu’environ 10 % utilisaient Samsung Pay quotidiennement.

Samsung rappelle pour finir que Samsung Pay sera bien lancé aux États-Unis le 28 septembre prochain et qu’il prévoit de lancer son service au Royaume-Uni, en Espagne et en Chine. Rien n’est encore prévu pour la France ou le Plat Pays. À la fin du mois, il y aura donc trois systèmes de paiement sans contact aux États-Unis : Apple Pay, Android Pay et Samsung Pay. La concurrence s’annonce rude.