Samsung vient officiellement de lever le voile sur l’Exynos 8890, le premier SoC de la marque à intégrer un processeur octo-core doté de cœurs entièrement développés par le géant coréen. La puce intègre également un modem 4G de catégorie 12/13 pour des débits de 600 / 150 Mbps. Le concurrent parfait au Snapdragon 820 tout juste entièrement dévoilé par Qualcomm en début de semaine. La production de masse est prévue pour la fin de l’année.

CTkiKwEWEAMxViF

L’Exynos 8890 de Samsung était attendu de pied ferme par l’industrie mobile puisque la rumeur annonçait que le géant coréen avait développé ses propres cœurs pour la partie processeur, à l’image des Krait et Kryo de Qualcomm ou des Denver de Nvidia. Les rumeurs avaient vu juste, puisque Samsung vient de lever officiellement le voile sur l’Exynos 8890, premier SoC du géant coréen à intégrer les cœurs custom répondant au nom d’Exynos M1 qui sont basés sur l’architecture 64 bits ARMv8. Samsung annonce une hausse des performances de l’ordre de 30 % et une baisse de la consommation de 10 % par rapport à l’Exynos 7420 (Cortex A57 + A53) qu’on trouve actuellement dans le Galaxy S6.

 

Exynos M1 + Cortex-A53

Dans le détail, le CPU octo-core de l’Exynos 8890 intègrera quatre cœurs maison – qui ressembleraient beaucoup aux Cortex-A72 avec une exécution Out-of-Order capable de traiter trois instructions en même temps – ainsi que quatre cœurs Cortex-A53 pour les tâches les moins gourmandes. L’ensemble fonctionne grâce à l’architecture big.LITTLE d’ARM en mode HMP (Heterogeneous multi-processing) qui permet d’utiliser chaque cœur indépendamment des autres. Pour relier les deux clusters de quatre cœurs entre eux, Samsung a développé son propre système d’interconnexion : SCI pour Samsung Coherent Interconnect, reprenant le principe du système CCI d’ARM. En revanche, Samsung n’a pas dévoilé les fréquences de fonctionnement du processeur.

 

Un puissant Mali-T880 MP12

Pour le GPU, c’est le Mali-T880 MP12 d’ARM qui est de la partie, avec 12 unités de calcul. À titre de comparaison, le Kirin 950 de HiSilicon (Huawei) utilise lui aussi un Mali-T880 mais avec seulement 4 unités de calcul alors que le Mali-T760 de l’Exynos 7420 en intègre 8. Grâce à une nouvelle architecture – 50 % d’unités arithmétiques et logiques (ALU) supplémentaires -, on peut s’attendre, à fréquence égale, à un gain de 2,25x en termes de performances graphiques. Samsung annonce d’ailleurs le support des écrans 4K / UHD.

CTi-jQKXAAA7AkW

 

Modem 4G catégorie 12/13

Samsung a également soigné la partie modem, directement intégrée dans le SoC (ou dessus, Samsung n’étant pas précis sur ce sujet), l’image des autres puces de la gamme ModAP. Ce nouveau modem, baptisé Shanon, supporte la 4G de catégorie 12 dans le sens descendant et 13 dans le sens montant pour des débits respectifs de 600 et 150 Mbps. C’est la même technologie utilisée par Qualcomm pour son modem Snapdragon X12 intégré dans le Snapdragon 820.

Capture d’écran 2015-11-12 à 10.52.26

 

Une production de masse d’ici la fin de l’année

Enfin, Samsung précise que l’Exynos 8890 (8 Octa) sera gravé en 14 nm dans ses usines. On peut alors penser que c’est le process 14LPP (Low Power Plus) qui sera utilisé en lieu et place du 14LPE (Low Power Early) de l’Exynos 7420. Le 14LPP permet un gain en performances de l’ordre de 10 % par rapport à son prédécesseur. La production de masse n’aurait pas encore commencé, mais celle-ci débuterait d’ici la fin de l’année 2015. Sans aucun doute, au moins une version du Galaxy S7 devrait intégrer l’Exynos 8890, peut-être au côté d’une version en Snapdragon 820.