Samsung veut emboiter le pas à Google, Tesla et Apple et annonce la mise en place d’une équipe dédiée à la création automobile. Plus qu’un simple système embarqué, le géant coréen vise la voiture autonome.

Apple Car Play

Mise à jour : rajout d’un paragraphe concernant Samsung Motors.

Le domaine des voitures intelligentes et autonomes semble particulièrement attrayant pour les entreprises de la Silicon Valley qui y voient là un marché d’avenir. Rarement le dernier à s’engouffrer dans un domaine prometteur, Samsung souhaite également suivre cette route et annonce vouloir se lancer à la poursuite de Google, Tesla et Apple.

Vincent Se Young Lee, reporter pour Reuters en Corée, a confirmé l’information sur Twitter, indiquant que Samsung est en cours de création d’une équipe dédiée au développement automobile. Deux points sont particulièrement ciblés, l’infotainment, ou l’affichage de données informatives ou de divertissement au conducteur et à ses passagers, ainsi que la conduite autonome.

Un travail de titan

Sur sa route, Samsung devra affronter trois adversaires de taille, à savoir Tesla, qui propose déjà avec sa Model S un système de pilotage automatique que nous avons eu l’occasion d’essayer, Google, dont les Google Car sont déjà en test depuis 6 ans, et Apple, qui prévoit de commercialiser son Project Titan d’ici 2019, même si la voiture en question ne serait pas totalement autonome à sa sortie.

En arrivant aujourd’hui sur ce marché, Samsung n’est donc pas en avance, mais il n’est pas encore trop tard pour tenter de s’imposer parmi les premiers fabricants de tels appareils. Après les réfrigérateurs, les téléviseurs et les smartphones, c’est une suite presque logique…

Pour autant, le milieu automobile n’est pas inconnu à Samsung qui a déjà conçu plusieurs modèles sous le nom de Samsung Motors, une entreprise née en 1995 et depuis rachetée à 80 % par Renault. Ce même constructeur français qui a par ailleurs annoncé une première voiture semi-autonome pour 2016 et souhaite développer un véhicule totalement autonome par la suite. De là à y voir un lien, il n’y a qu’un pas que nous ne franchirons pas pour le moment.