L’année 2016 devrait être le théâtre d’un affrontement entre deux puces haut de gamme sur les smartphones : le Snapdragon 820 de Qualcomm face à l’Exynos 8890 de Samsung. Nos confrères du site Anandtech ont pu tester les performances du Snapdragon 820 dans un appareil de développement tandis que des résultats de benchmark de l’Exynos 8890 ont fuité sur Weibo. L’occasion de comparer les deux puces entre elles dans le domaine des performances graphiques.

Snapdragon Qualcomm

Le GPU (la puce graphique) est l’élément le plus important pour mesurer la puissance graphique d’une puce. Le Snapdragon 820 intègre un Adreno 530 développé par Qualcomm alors que l’Exynos 8890 est doté d’un Mali-T880 MP12. Si l’on en croit les résultats sous le benchmark graphique GFXBench, les deux SoC seraient au coude à coude. Anandtech a en effet mesuré 30 images par seconde sur la scène Manhattan en OpenGL ES 3.1, 45 FPS sur la même scène en OpenGL ES 3.0 et enfin 90 FPS sur T-Rex en OpenGL ES 2.0. Les tests ont été réalisés sur un large et épais smartphone de développement intégrant un Snapdragon 820.

Manhattan ES 3.1
  • Exynos 8890 : 32
  • Snapdragon 820 : 30
Manhattan ES 3.0
  • Exynos 8890 : 47
  • Snapdragon 820 : 45

Pour l’Exynos 8890, on trouve sur Weibo les résultats pour ces trois mêmes tests. La puce obtiendrait respectivement 31,5 FPS, 47 FPS et 87,1 FPS sur les tests en OpenGL ES 3.1, 3.0 et 2.0. La partie graphique du SoC de Samsung serait donc légèrement supérieure à la puce de Qualcomm en OpenGL ES 3.0 et 3.1, mais légèrement derrière avec un rendu effectué en OpenGL ES 2.0. Pour rappel, OpenGL ES est l’API graphique qui permet de communiquer entre le moteur graphique et la puce graphique. Plus cette API est récente, plus les moteurs peuvent utiliser des effets gourmands pour un rendu plus réaliste.

 

Des appareils de développement

Il subsiste toutefois quelques points d’ombres puisqu’on ne sait pas sur quel type d’appareil ont été réalisés les tests de l’Exynos 8890 : sur un prototype d’un futur produit commercial (comme le Galaxy S7 de Samsung) ou sur une plateforme de développement ? Cette question est importante puisqu’on se souvient que le Snapdragon 810 était très bon dans la tablette de développement, mais beaucoup moins performant au sein d’appareils commerciaux. Il ne reste plus que quelques mois avant de voir arriver les premiers terminaux équipés de cette puce pour vérifier ces données.