Samsung a obtenu gain de cause, en premier examen, face à Nvidia dans le cadre d’une plainte pour violation de brevets déposée par le Coréen en 2014 auprès de l’ITC.

NVIDIA-Grid

Nouveau revers pour Nvidia. Dans la guerre des brevets qui l’oppose à Samsung, la firme américaine a encore perdu une bataille. Subissant de nombreuses attaques de la part de Nvidia, Samsung avait répliqué en 2014 et tenté de faire reconnaître des violations de brevets de la part de Nvidia.

C’est mission accomplie puisqu’un juge de la Commission américaine du commerce international (ITC) a statué que Nvidia a en fait enfreint trois brevets détenus par Samsung. Une décision qui n’est cependant pas définitive puisqu’elle est soumise à examen complet, avec une décision finale sur le sujet qui est attendue dans quelques mois.

Un porte-parole Nvidia a exprimé « la déception de la société » à l’annonce de cette nouvelle, tandis que la valeur boursière de la marque a baissé de 27 cents à 32,66 dollars après la publication de l’information. Nvidia a évidemment indiqué que la firme ferait appel de cette décision, afin de ne pas subir une interdiction de vente de produits sur son propre sol.