Samsung vient d’annoncer que l’ensemble des modèles de télévision SUHD 2016 intégrera la plateforme SmartThings. Celle-ci est destinée à piloter l’ensemble des objets connectés compatibles, tels des lampes, fours, thermostats ou encore caméras. Le Coréen compte donc faire en sorte que le hub de la maison soit incarné par la télévision, et plus précisément sous Tizen.

IoT_TV_Main_2-min

Selon l’INSEE, en 2010, en France, 97 % des ménages disposaient d’un écran de télévision, et 50 % d’entre eux étaient doté d’au moins deux écrans. On comprend donc mieux pourquoi Samsung compte faire du téléviseur le centre névralgique des objets connectés de la maison. Le géant coréen vient d’annoncer que sa gamme 2016 SUHD des téléviseurs qui seront dévoilés au CES 2016 intégrera un hub SmartThings. Ce hub permettra de communiquer avec les objets connectés compatibles, c’est-à-dire environ 200 produits, en plus des appareils développés par Samsung, comme le SleepSense, que nous avions pu découvrir au dernier l’IFA.

 

La TV, le hub de la maison

La plateforme SmartThings de Samsung est ouverte, ce qui permet à d’autres constructeurs de rendre leurs produits compatibles. La plateforme permet ensuite aux utilisateurs de connecter, gérer et piloter les objets connectés. L’ensemble des objets connectés compatibles de la maison pourra donc se connecter à l’écran pour une gestion facilitée en un seul et même endroit. On pense notamment aux caméras, aux ampoules, aux thermostats ou encore aux serrures.

 

Le smartphone, la télécommande 2.0

En plus de pouvoir gérer l’ensemble des objets connectés depuis la télévision, les utilisateurs pourront aussi dégainer leur smartphone et utiliser une seule et même application pour piloter les produits connectés à l’écran. On peut imaginer des scénarios simples : une personne sonne à la porte, la caméra affiche sur la télévision le visage du visiteur et l’utilisateur peut utiliser son smartphone pour ouvrir la porte.

 

Un déploiement progressif

Si toutes les télévisions 2016 SUHD de Samsung seront compatible avec SmartThings, son déploiement (via une activation logicielle) se fera au fur et à mesure selon les régions du monde. Il semble aussi qu’un dongle USB (SmartThings Extend) soit requis pour accéder à certaines fonctionnalités. Petit à petit, Tizen (à la base de SmartThings, qui appartenait à une entreprise rachetée en 2014) s’installe de plus en plus dans nos maisons et pourrait donc bien devenir le centre névralgique des produits Samsung d’ici 2020, comme l’annonçait le constructeur en mai dernier.