Vous n’avez pas eu le temps de suivre la journée d’hier ? Voici les quelques actualités qui ont marqué le jeudi 14 janvier (et celles qui ont marqué la veille), le temps d’engloutir votre café. Qualcomm s’appuie sur le savoir-faire de Samsung, Free Mobile dans le collimateur de l’ARCEP et le nouveau nom de LeTV sont au menu du jour.

leeco

Samsung va fabriquer le Snapdragon 820

Qualcomm a trouvé son homme. Alors que le concepteur de puces américain hésitait entre TSMC et Samsung pour fabriquer ses prochains SoC, c’est bien pour le Coréen qu’il a opté, notamment pour bénéficier de son process de gravure 14LPP. Un contrat juteux à 1 milliard de dollars, dit-on, et beaucoup de pression autour de la fabrication du Snapdragon 820, qui devra rétablir la réputation de Qualcomm, après l’échec du Snapdragon 810.

 

Free Mobile devra vite s’affranchir d’Orange

L’ARCEP s’est penché le cas de Free Mobile et d’Orange, puisque le premier bénéficie d’un contrat d’itinérance sur le réseau du second, dans le cadre de sa couverture 2G du territoire. L’autorité des télécoms ne souhaite pas que Free attende la fin de la période à l’issue de laquelle il devra couvrir 90 % de la population française (janvier 2018), et réclame qu’il cesse de s’appuyer « sans délai » sur les antennes d’Orange dans les zones qu’il couvre déjà. Voilà qui est dit.

 

LeTV à la conquête de l’international

La marque chinoise, qui s’est illustrée au CES 2016 en présentant son Max Pro, le premier smartphone doté d’un Snapdragon 820, compte se faire connaître hors des frontières chinoises. Et pour ce faire, elle vient d’annoncer l’abandon de son nom historique, qui renvoie à un fabricant de téléviseurs, au profit du nom LeEco. Au moins n’y aura-t-il pas de confusion possible.