Samsung vient de dévoiler le casque Entrim 4D doté d’électrodes. Le but est de supprimer le motion sickness (cinétose) lors de l’utilisation d’un casque de réalité virtuelle, mais aussi d’augmenter la sensation d’immersion en faisant croire au cerveau que le corps est en mouvement. Une expérience à tester.

Samsung Entrim 4D

Depuis de nombreux mois, Gaël vous fait part de ses expériences en réalité virtuelle, avec notamment le HTC Vive qui le transcende, notamment grâce à une très bonne sensation d’immersion. On ne peut pas en dire autant du Gear VR de Samsung. Le géant coréen aurait toutefois trouvé la solution avec son casque Entrim 4D. Celui-ci vient se poser sur la tête de l’utilisateur d’un Gear VR. Le casque dispose d’électrodes qui permettent d’envoyer à un nerf de l’oreille interne des messages électriques afin de le stimuler. Ce nerf auditif est responsable de l’équilibre, et il est donc possible de tromper le cerveau afin de lui faire croire que le corps est en mouvement.

 

La stimulation vestibulaire galvanique en action

Avec Entrim 4D, Samsung a développé des algorithmes permettant de synchroniser les images de réalité virtuelle avec le casque utilisant la stimulation vestibulaire galvanique.

Dans sa vidéo de présentation, Samsung montre différents exemples : une voiture sur un circuit automobile et un grand huit dans un parc d’attractions. On peut y voir les utilisateurs installés sur un canapé réaliser des mouvements, comme s’ils étaient à la recherche de l’équilibre. Sans l’Entrim 4D, ces mêmes utilisateurs restent en revanche stoïques. Simple démonstration marketing ou véritable innovation technologique ? Nous avons hâte de pouvoir tester ce produit qui semble apporter une nouvelle dimension à la réalité virtuelle.

Réalité virtuelle : On a essayé le HTC Vive (Valve SteamVR), une claque bien réelle

 

La mort du motion sickness

Pour le moment, le casque supporte uniquement les mouvements de balancier et une future version pourrait également tromper le cerveau sur les mouvements de rotation. La version actuelle du casque permet déjà de simuler 30 mouvements différents qui ont été testés sur plus de 1 500 personnes, précise Samsung. Cerise sur le gâteau, l’Entrim 4D permettrait de supprimer totalement le motion sickness, c’est-à-dire le fait de se sentir nauséeux à l’utilisation d’un casque de réalité virtuelle. C’est assez logique puisque le motion sickness provient de la différence perçue par le cerveau entre l’image et les mouvements.

 

Encore à l’état de prototype

L’Entrim 4D est encore à l’état de développement et Samsung n’a donc pas annoncé de prix ou de disponibilité. Un combo avec le HTC Vive ferait vivre une expérience de réalité virtuelle digne de ce nom, mais à un tarif qui vous fâcherait avec votre banquier.