Pour Samsung, Android Wear ne fait pas le poids en comparaison de son propre système pour objets connectés, Tizen. Un coup dur pour Google qui perd ici un allié de taille.

Article mis à jour le 25/05/2016.

Gear Live

Mise à jour du 25/05 : Samsung a indiqué à Engadget que Fast Company a été un peu rapide dans son interprétation. « Nous n’avons pas changé notre implication pour aucune des plateformes que nous utilisons » est-il précisé. Cela ne contredit pas entièrement toutefois les dires de Fast Company, Samsung étant peu attaché à Android Wear depuis la Gear Live.

Article original : En 2014, Google lançait Android Wear et annonçait trois premiers partenaires, LG avec la G Watch, Motorola avec la Moto 360 et Samsung avec la Gear Live. Si les deux premiers constructeurs ont depuis donné naissance à d’autres smartwatchs sous Android Wear, Samsung de son côté s’est rapidement tourné vers Tizen, son OS maison qui équipe désormais tous ses wearables, dont la dernière Gear S2. Le constructeur n’a toutefois à aucun moment exprimé sa position sur le sujet.

Tizen meilleur qu’Android Wear ?

Fast Company s’est intéressé au problème et a donc directement interrogé Samsung qui a répondu en toute sincérité. Actuellement, aucun appareil sous Android Wear n’est en cours de conception chez le géant coréen, ni même prévu. Pour la firme de Séoul, Tizen est actuellement la seule solution viable, loin devant Android Wear en terme de gestion de l’autonomie, et mieux intégré à son propre écosystème puisque le même OS est également utilisé pour animer certains téléviseurs ou encore l’électroménager de la marque.

Un couteau dans le dos de Google

Bien que Google soit épaulé par de nombreux partenaires (LG, Huawei, Motorola et même Tag Heuer et Fossil), c’est un coup dur que la perte de Samsung de son écosystème. En tant que premier constructeur de smartphones au monde, Samsung possède une aura et une puissance de frappe que seul Apple peut égaler, voire dépasser. À eux deux, ils se partagent d’ailleurs 80 % du marché de la montre connectée.

Bien conscient du retard de sa solution, Google tente néanmoins d’améliorer son système avec la récente annonce de la version 2.0 d’Android Wear. Et qui sait, peut-être qu’à l’avenir, si Android Wear évolue dans la bonne direction, Samsung pourrait revoir sa décision…