Le Samsung Galaxy Note 7 est-il facile à réparer ? Pas tellement, si l’on se fie à l’avis du spécialiste en la matière : iFixit.

x6MSJCYX6VlqVbwt

iFixit, spécialiste du démontage et de la réparation de téléphones mobiles et autres objets high-tech, s’est lancé il y a peu dans le décorticage du Samsung Galaxy Note 7. Et le nouveau smartphone de référence de la marque coréenne n’a pas su convaincre en matière de réparabilité, puisqu’il n’obtient qu’une note de 4/10. Il vaut donc mieux éviter d’avoir à envoyer la phablette sur la table d’opération.

En effet, en raison de l’écran incurvé du terminal, le remplacement de la vitre avant sans affecter l’affichage est « probablement impossible », comme l’expliquent les réparateurs. Même constat pour la vitre arrière, elle aussi faite de verre, qui ne permet pas un accès simple aux entrailles de la bête. C’est notamment dû à la présence d’une couche adhésive particulièrement tenace.

RAA5CtiElEDHEe5X

iFixit indique aussi que la batterie peut être retirée sans avoir à enlever d’abord la carte mère (c’est évidemment un point positif), mais que celle-ci est collée à la carcasse et retenue par une grosse couche d’adhésif. Pour en venir aux points positifs, iFixit retient tout de même que le système de charge (un des éléments les plus régulièrement endommagés sur les téléphones) peut être changé sans avoir à démonter l’écran, et que de nombreux composants sont modulaires et peuvent être facilement remplacés une fois la vitre arrière proprement retirée.

YoKHMJ2P6epkBOyk

Mais Samsung commence à être habitué des mauvaises notes de réparabilité. Il faut savoir que le Samsung Galaxy S7 a obtenu une note de 3/10. Notons enfin que, et même si Samsung n’a pas communiqué dessus, il semblerait que le mobile s’équipe d’un « pad thermique » pour refroidir un peu la batterie lors d’utilisation intensive, en plus du caloduc semblable à celui du S7.

IvJUOBlDyosMCj6A