L’affaire Galaxy Note 7 n’est pas tout à fait terminée pour Samsung, qui misait sur l’appareil pour obtenir son plus large succès de l’année – et contrer les iPhone 7 d’Apple. Le smartphone, dont la batterie souffre de risques d’explosion, a été rappelé un peu partout dans le monde. Le Coréen joue d’ailleurs la prudence, conseillant à chacun de ne plus allumer le Note 7.

Samsung Galaxy Note 7 11

Il y a une semaine, Samsung, devant le risque d’inflammation des batteries de son Galaxy Note 7 issues de sa branche Samsung SDI, lançait une campagne de rappel des appareils déjà livrés à ses clients – 2,5 millions d’unités concernées sur une dizaine de marchés, pour un coût total avoisinant le milliard de dollars. La division hexagonale de l’entreprise indiquait ainsi : « Par mesure de précaution, Samsung France demande aux consommateurs ayant déjà reçu un Galaxy Note7 de prendre immédiatement contact avec son Service Clients ».

Un message d’alerte secondé par une campagne de communication concernant notamment ses réseaux sociaux puisque, depuis le weekend dernier, on peut lire, par exemple sur la page Facebook du Coréen : « Samsung demande aux utilisateurs d’un Galaxy Note7 d’éteindre leur appareil et de ne pas le mettre en charge ». Une recommandation prudente qui fait suite aux faits d’armes de plusieurs compagnies aériennes qui, suite aux interrogations de la FAA (le gendarme de l’aviation civile américaine), qui songeait la semaine passée à interdire le Note 7 sur les vols américains, ont choisi d’en exclure le dernier-né de Samsung.

Une crise durable pour Samsung ?

La question en suspens reste celle des conséquences de ce « batterygate« . Si l’on s’attend à ce que le rappel des Galaxy Note 7 ampute les bénéfices opérationnels de la firme de 4 %, ce qui n’est pas rien, les analystes ne prévoient pas d’impact négatif sur le long terme. Le cabinet Bernstein Research, comme le soulignent nos confrères des Échos, pointe en effet la réactivité de Samsung, qui a rapidement pris la mesure du problème touchant son smartphone, campagne de communication et réaction commerciale concrète à l’appui. Il faut d’ailleurs rappeler que les échanges des Note 7 seront organisés à partir du 19 septembre en France et que les nouveaux modèles seront signalés d’une pastille sur la boite.

À lire sur FrAndroid : Test du Samsung Galaxy Note 7, le cocktail explosif