Après de nouveaux accidents dans plusieurs pays avec des Galaxy Note 7 déjà remplacés par Samsung et censés être sûrs, les opérateurs mobiles américains ont suspendu les ventes de l’appareil et ce matin le géant coréen a stoppé la production de son mobile, signant peut-être la fin de la marque Galaxy Note.

samsung_in_sm_aura_bonifacio_global_city

Mise à jour du 10/10/2016 à 12h30 : Samsung a annoncé à Reuters avoir ralenti la cadence de production de ses lignes de fabrication pour réaliser des inspections plus approfondies et ainsi augmenter la qualité des contrôles réalisés.

En fin de semaine dernière, à la suite de plusieurs nouveaux accidents sur des appareils de remplacement réputés « sûrs », Samsung et la Consumer Product Safety Commission (CPSC) ont rouvert une enquête qui pourrait déboucher sur un second rappel pour le Galaxy Note 7. L’affaire s’est très rapidement envenimée ce week-end en devenant sans doute le pire accident industriel en téléphonie mobile de l’histoire.

 

Plusieurs accidents dans le monde

Au début du week-end, WKYT et The Verge ont rapporté l’histoire d’un américain hospitalisé mardi dernier après avoir inhalé les vapeurs d’un Galaxy Note 7 en surchauffe pendant la nuit. Plus grave, Samsung aurait tenté de camoufler l’affaire et l’un des employés de la firme aurait, par erreur, envoyé un email interne à la victime indiquant la stratégie pour tenter de temporiser la résolution de l’accident.

Plusieurs autres accidents ont également été rapportés aux États-Unis, mais aussi dans d’autres pays. On compte un accident à Taiwain et deux autres en Corée qui concernent à chaque fois un Galaxy Note déjà remplacé par Samsung.

 

Des raisons pour ne pas l’acheter

Après une dizaine d’accidents parus dans la presse en quelques jours, la presse, en particulier aux États-Unis s’est emparée de l’affaire. C’est d’abord Android Police puis Android Central, qui ont publié des articles conseillant officiellement à leurs lecteurs de ne pas acheter de Galaxy Note 7 et de l’échanger contre un autre smartphone.

Les raisons invoquées sont simples, d’abord il ne semble plus possible de faire confiance à Samsung pour résoudre convenablement cette crise. Surtout, les ventes du Galaxy Note 7 devraient être bien plus faible que prévu et Samsung va tenter de récupérer de l’argent où il peut : sur le support logiciel en premier lieu. Impossible de savoir si le Galaxy Note 7, aussi premium qu’il soit, aura le droit aux 18 mois de suivi que Samsung fournis habituellement à ses smartphones.

Le reste devrait suivre : la communauté de développeurs pour les plus bidouilleurs d’entre nous devrait être bien plus maigre que prévu, les accessoires conçus pour le Galaxy Note 7 vont également se faire plus rares. Difficile donc, en plus du problème de batterie, de conseiller aujourd’hui de dépenser 800 euros dans un tel appareil.

 

AT&T et T-Mobile arrêtent la vente et l’échange

Ne souhaitant pas voir leur marque être associé à ce fiasco et cet accident industriel, les plus gros opérateurs américains, à commencer par AT&T, ont annoncé l’arrêt de la vente du Samsung Galaxy Note 7. Ils conseillent également à leurs clients de rapporter le téléphone qu’ils échangeront contre n’importe quel modèle de Samsung ou d’un autre fabricant. Apple, situé dans la même gamme de prix, va sans doute pouvoir se frotter les mains.

Samsung Galaxy Note 7 5

T-Mobile a très rapidement suivi son concurrent en annonçant la suspension des ventes et va jusqu’à offrir un bon d’achat de 25 dollars aux clients concernés pour les motiver à échanger, à nouveau, leur téléphone. Il semble aujourd’hui peu probable que les opérateurs acceptent à nouveau de vendre le mobile un jour.

 

Samsung suspend la production

Ce matin, l’agence Yonhap annonce que Samsung a « temporairement » suspendu la production de Galaxy Note 7. Officiellement, il s’agit pour Samsung de coopérer avec les autorités américaines, chinoises et coréennes sur les nouveaux accidents. On peut maintenant se demander si le Galaxy Note 7 reviendra vraiment un jour à la vente et si Samsung n’a pas tout simplement tué la marque Galaxy Note avec cette nouvelle affaire.