Samsung a été condamné à verser un peu moins de 120 millions de dollars à Apple pour avoir enfreint sa propriété intellectuelle. Aujourd’hui, les deux géants s’affrontent devant la Cour Suprême.

judge-gavel-1461291637hyv

Samsung contre Apple. La guerre qui oppose les deux leaders du marché de la téléphonie mobile semble aussi vieille que les smartphones. Depuis des années, le Sud-Coréen et l’Américain s’affrontent presque sans relâche à coup de brevets et de procès dans plusieurs pays à travers le monde. La dernière bataille opposant les deux géants a vu la marque à la pomme obtenir une victoire relativement inattendue.

 

Le swipe en cause

En effet, Samsung a été condamné à verser 119,6 millions de dollars (près de 108 millions d’euros)  à Apple, suite à une décision rendue vendredi par une cour d’appel américaine. L’entreprise sud-coréenne est accusée de s’être servie d’un système breveté par son concurrent pour débloquer un écran tactile en faisant glisser son doigt dessus. Celle-ci aurait également copier illicitement sa  fonctionnalité d’autocorrection.

 

Bataille à la Cour Suprême

Cette nouvelle est un coup dur supplémentaire dans la tourmente que traverse actuellement Samsung qui vit probablement le pire échec de son histoire avec l’arrêt des ventes du Galaxy Note 7 pour des raisons de sécurité dû à un défaut de fabrication. D’autant plus que la décision du tribunal annule un précédent arrêt d’appel rendu par un autre tribunal qui était favorable à Samsung.

 

Samsung a enfreint la propriété intellectuelle d’Apple

Les deux entreprises s’affrontent aujourd’hui, mardi 11 octobre, devant la Cour Suprême (plus haute autorité du pouvoir judiciaire américain) dans une longue journée de plaidoyer entre les deux entreprises pour savoir si le Galaxy S a copié les premières versions de l’iPhone.

iphone-3gs-und-samsung-galaxy-s

Comme le rappelle Fortune, « il est pratiquement admis que Samsung a enfreint la propriété intellectuelle d’Apple, mais maintenant la Cour Suprême doit expliquer une loi pour comprendre combien l’entreprise va devoir payer ».

 

Samsung reste dans le vert

Samsung va devoir se défendre corps et âme pour limiter la casse et ne pas essuyer une nouvelle humiliation, face à son plus grand adversaire de surcroît. Malgré tout, Samsung va bien avec une bonne prévision de croissance pour le trimestre précédent.